Menu
Écouter le direct

"Ronca Canalete", retour enjoué pour Pixvae

Publié lepar Catherine Carette
De G à D Israel Quinones, Leo Dumont, Alexandra Charry, Romain Dugelay, Margaux Delatour, Damien Cluzel, Juan Carlos Arrechea - Photo de Bruno Belleudy
De G à D Israel Quinones, Leo Dumont, Alexandra Charry, Romain Dugelay, Margaux Delatour, Damien Cluzel, Juan Carlos Arrechea - Photo de Bruno Belleudy ©Autre

L'enivrant combo franco-colombien prépare la sortie de "Cali", son deuxième opus latin-core attendu le 5 avril.

Le groupe Pixvae  issu de la Compagnie 4000, poursuit son exploration insolite et joyeuse des chants traditionnels de la côte pacifique qu'il bouscule par un rock-noise enrichi par une culture jazz. Le titre *Ronca Canalete * présenté en avant-première est un tube en Colombie. Ici, les voix se mêlent à la batterie, aux percussions et marimba et s'installent un long moment avant que ne rentrent la guitare et le saxophone dans un riff très rock. Le mariage des deux mondes est consommé :

En juin 2016 nous mettions en lumière El Curruco , le premier album du groupe lyonnais composé alors de Jaime Salazar au chant et aux percussions, Romain Dugelay au saxophone baryton et keyboards, Alejandra Charry et Margaux Delatour au chant et guasà, Damien Cluzel à la guitare et Léo Dumont à la batterie. "*Le premier disque on l'a fait en France avec une sorte d'imaginaire de ce qu'était cette musique et comment elle était jouée. * Après le départ du chanteur-percussioniste colombien, le groupe a poursuivi l'aventure.

C'est Romain Dugelay qui a pensé et arrangé le nouveau répertoire issu de chants traditionnels revisités et enrichis de compositions dans l'esthétique du Currulao, de la chanteuse Alejandra Charry (Pixvae), du joueur de marimba invité Hugo Candelario, d'un morceau du groupe Voces de la Marea. "Je pars d'une ligne de chant et j'écris la musique autour ", explique le saxophoniste, la forme étant totalement détournée et réinventée par un saxophone hurleur, une guitare saturée et une batterie survoltée.

Il s'agit là de provoquer la rencontre entre deux cultures et d'aller chercher quelque-chose de chaud, d'organique : "Je cherche ça dans l'écriture, qu'il y ait toujours du relief, du vivant ".

Pour ce deuxième album le groupe a tout d'abord enregistré la rythmique à Lyon, au Jafar Studio. Une pratique particulière qui consistait à penser les morceaux en laissant de la place aux futurs autres instruments. "Pour moi, précise Romain Dugelay, l'intérêt de ce disque c'est cette belle surprise de la rencontre. S'imaginer des choses avec des gens, commencer à construire sans elles, sans eux et voir le projet se concrétiser à Cali, avec les invités. "

Cette session colombienne fut réservée aux percussions (marimba, chonta, cucunos, bombo) de Juan Carlos Arrechea, Hugo Candelario et Duvan Diaz ainsi qu'aux voix leads et choeurs d'Alejandra Charry, Margaux Delatour et Israel Quinonez avec les choeurs de Laury Bonilla, Paola Ponce, Xiomara Torres, Ciro Silva et Israel Quinonez (tous les 5 formant le groupe Voces de la Marea).

De G à D Paola Ponce, Margaux Delatour, Laury Bonilla, Alexandra Charry, Xiomara Torres - Photo de Bruno Belleudy
De G à D Paola Ponce, Margaux Delatour, Laury Bonilla, Alexandra Charry, Xiomara Torres - Photo de Bruno Belleudy ©Autre

Cette musique polyrythmique décapante et vivifiante au phrasé essentiellement ternaire, qu'on pourrait qualifier de Columbian Crunch, sera défendue sur scène par les 5 membres de Pixvae ainsi que le chanteur Israel Quinones et le percussionniste Juan Carlos Arrechea.

Cali - Pixvae - Pochette de Claire Rolland
Cali - Pixvae - Pochette de Claire Rolland ©Autre

Concerts : 

le 6/04 à Grenoble - Détours de Babelle 16/04 à Lyon - Périscope
le 21/04 à Blois - Chez Mathieu
le 25/04 à Paris - Le Hazard Ludique ect …..