Menu
Écouter le direct

Quand les Antilles dansaient aux rythmes de la "Cadence Revolution"

Publié lepar Guillaume Schnee
Edouard Benoit / Disques Debs International
Edouard Benoit / Disques Debs International

Avec "Disques Debs International Vol. 2" le label Strut continue de célébrer l'immense héritage discographique du producteur guadeloupéen Henri Debs et se concentre sur les années 70 et l’émergence de la Kadans.

Installé dans un petit studio ultramoderne au premier étage du Club Henri Debs 97-1, juste à l'extérieur de Pointe-à-Pitre, dans la ville de Gosier, le label d'Henri Debs a largement contribué à la production et à la diffusion de la musique des Caraïbes françaises durant près d’un demi-siècle. Disparu en 2013, le producteur visionnaire a laissé un héritage musical inestimable avec plus de deux cent albums et plus encore de singles de tout ce que la Guadeloupe et la Martinique ont pu compter comme groupes créoles. Après avoir exhumé les trésors du label des années 60's dans une première compilation, le label anglais Strut consacre un second volume aux productions des années 70, décennie où la Kadans (Cadence en français) a régné dans les clubs et les salles de concerts des Antilles.

Première pépite de cette compilation Cadence Revolution: Disques Debs International Vol. 2, le titre Mauve Chauffe d’Edouard Benoit, qui date de 1978, illustre parfaitement la richesse des musiques de cette décennie pendant laquelle la biguine et le gwo ka se mêlèrent au compas haïtien et aux influences congolaises, au cadence-lypso et au reggae en provenance de Dominique, au jazz et à la salsa de Puerto Rico. Maître de la biguine, le saxophoniste Edouard Benoit a joué un rôle majeur dans le développement de la signature sonore du label, en tant que musicien ou arrangeur.

Cadence Revolution: Disques Debs International Vol. 2 / Strut
Cadence Revolution: Disques Debs International Vol. 2 / Strut

Ancêtre du Zouk, La Kadans est née du Konpa des Antilles françaises et de la méringue moderne haïtienne et a développé une esthétique unique aux multiples influences, fusion de rythmes, de styles et de langues pan-caribéens. Exhumés et compilés par Hugo Mendez (Sofrito) et Emile Omar (Roseaux) les quinze titres de cette compilation, attendue le 14 février, offrent un large éventail de la scène antillaise en pleine effervescence avec des groupes comme Les Vikings, Super Combo, Typical Combo, Guy Conquette & Son Groupe, Ti Celeste ou Les Rapaces.