Menu
Écouter le direct

"Ngaminke", la quête spirituelle des Mamans du Congo & Rrobin

Publié lepar Catherine Carette
Extrait du clip "Ngaminke" réalisé par Flore Onissah
Extrait du clip "Ngaminke" réalisé par Flore Onissah

Le collectif féministe qui chante pour émanciper la femme africaine, dévoile un clip signant son retour aux sources, à la source.

En juillet 2020, séduits par la rencontre entre le collectif afro-féministe dirigé par la chanteuse et percussionniste Gladys Samba et le producteur français Rrobin, spécialiste des beats hip-hop et house, nous mettions en lumière Boum, le premier clip de l’album Les Mamans du Congo & Rrobin, sorti l'hiver dernier. Aujourd'hui nous vous présentons en avant-première, le clip du titre Ngaminke qui rend hommage à Mama Lemba, une femme forte et bienfaitrice.

Pendant la guerre, des villages entiers ont été détruits et la source de Mama Lemba a disparu. J’ai demandé aux ancêtres et aux esprits de m’aider à retrouver le chemin de cette source.

L'eau, source vive, purificatrice et régénératrice, relie l’humanité au monde. Ici elle symbolise la fécondité et la prospérité. Ngaminke raconte la quête de la source de Mbamou, un village détruit en tant de guerre, situé sur une île à trente kilomètres de Brazzaville. Cette source découverte par la mère de la belle-mère de Gladys Samba a besoin que l’on boive son eau. Entre sonorités traditionnelles bantoues et ambiances de grime et hip-hop, la leadeuse des Mamans du Congos se reconnecte avec son esprit. 

C'est une petite source qui étanche la soif des terres et des hommes.

Le clip réalisé par Flore Onissah, célèbre aussi l'âme des ancêtres, la voie de la sagesse, symbolisés par la fumée. Il met en scène les Mami Watta, ces sirènes ensorceleuses qui envoûtent les hommes avec leur chant, ces mères des eaux, mi-terrestres mi-aquatiques, qui symbolisent la mer nourricière et l'océan destructeur.

Extrait du clip "Ngaminke" réalisé par Flore Onissah
Extrait du clip "Ngaminke" réalisé par Flore Onissah

On se balade au marché de Poto-Poto, le quartier le plus ancien et le plus cosmopolite la capitale de la République du Congo ; dans le quartier La Tanaf, à Makélékélé, premier arrondissement de Brazzaville ; dans les plantations, au fleuve Djoué ou encore dans la forêt Patte d’Oie, le poumon vert de la ville capitale et son parc zoologique. 

Ngaminke, tout comme l'album entier, rappelle à chaque femme africaine qu'elle est l'égale de l'homme et l'incite à convoquer sa force pour faire face aux épreuves de la vie et apporter paix et bénédiction à ses proches.