Menu
Écouter le direct

“Puya Del Empresario”, la claque nu-cumbia des Meridian Brothers

Publié lepar Ghislain Chantepie
Eblis Alvarez et la joyeuse troupe des Meridian Brothers (photo : Mariana Reyes)
Eblis Alvarez et la joyeuse troupe des Meridian Brothers (photo : Mariana Reyes)

Le Colombien Eblis Alvarez relance sa formation fantasque avec le premier extrait vrombissant d’un nouvel album attendu cet été.

Voilà en cette période confuse un remontant bienvenu. On n’en attendait pas moins, à dire vrai, de l’excentrique producteur Eblis Alvarez, figure de l’underground colombien depuis 25 ans et taulier d’une formation au nom de baptême trompeur puisqu’il la dirige seul : les Meridian Brothers. De fait, ce projet solo vingtenaire est bel et bien devenu ces dernières années un groupe à part entière en écumant les scènes du monde entier. La faute au succès sûrement, qui a régulièrement accompagné les dernières sorties de ce multi-instrumentiste aussi foutraque que talentueux.

Il y a trois ans de cela, Alvarez publiait ainsi le très acoustique ¿Dónde estás María, un album cousu de folk tordu et nourri une fois encore de traditions aussi andines que latines. L’expérimentation et la soif de transgression n’ont pourtant jamais quitté le cerveau imprenable du Bogotanais qui tente aujourd’hui un audacieux retour vers le futur de la cumbia avec son nouvel album intitulé Cumbia Siglo XXI. 

Prenant le nom d’une formation pionnière dans la réinvention du totem musical sud-américain au tournant des années 80, ce nouveau disque se veut selon Alvarez une hypothèse contemporaine du genre ajustée, on s’en doute, de tous les instincts loufoques et géniaux qui guident généralement sa composition. En témoigne ainsi ce Puya Del Empresario, le premier extrait de cet album attendu en août prochain chez les Suisses de Bongo Joe. Un morceau vrombissant en forme de claque nu-cumbia stéroïdée et dont le bourdonnement entêtant laisse bientôt la place à une transe électro-psyché à même de réveiller un macchabée.