Menu
Écouter le direct

Lucas Santtana réinvente son album dub "3 Sessions in a Greenhouse"

Publié lepar Guillaume Schnee
Lucas Santtana / Photo Livia Melzi
Lucas Santtana / Photo Livia Melzi

Remastérisé par le chaman dub allemand Stefan Betke (Pole), l'album de 2006 nous embarque dans une fusion expérimentale et dub de samba psychédélique et de baile funk.

Si l'artiste bahianais a préféré la chaleur et la douceur guitare-voix « vozviolao », pour la collection de ballades militantes et poétiques de son dernier album O céu é velho há muito tempo, Lucas Santtana n'a eu de cesse depuis ses débuts de réimaginer son univers post tropicaliste. Après la sortie de son deuxième album Parada De Lucas, le musicien s'enfermait pendant quatre jours et trois nuits dans un studio du nord de Rio avec son groupe Seleçao Natural pour graver, en prise directe, 3 Sessions In A Greenhouse. Quatre originaux et quatre dubs, produits à l'époque par Santtana et par le dubsetter de Recife Buguinha Dub, qui ont le droit à une deuxième vie quinze ans après grâce au label Mais Um Disco à l'initiative de ce remastering et de cette première sortie en vinyle le 7 mai prochain.

"Au début de ma carrière, j'expérimentais, j'essayais de trouver mon son. Sur 3 Sessions In A Greenhouse, j'ai découvert ce que je suis et ce que je voulais faire dans la musique. Toutes les pièces se sont assemblées. Tout semblait être au bon endroit au bon moment" confie Lucas Santtana. Avec pour toile de fond la scène soundsystem en pleine effervescence à Rio de Janeiro, 3 Sessions in a Greenhouse est un sommet de dub tropicaliste mêlant dans un maelstrom d'énergie pure le roots reggae, la samba psychédélique, le psyché rock, l'afrobeat ou le baile funk. 

L'album comprend une version dub samba de Ogodô Ano 2000 sur laquelle figure son auteur, l'icône Tropicalia Tom Zé qui n'est autre que l'oncle de Lucas Santtana. On retrouve aussi une version de Pela Orla Dos Velhos Tempos de Naçao Zumbi, avec le membre original et percussionniste Gilmar Bola 8 au chant, tandis que Into Shade, qui clôt le vinyle, est une somptueuse ballade coécrite par Arto Lindsay.