Menu
Écouter le direct

Les Amazones d'Afrique dévoilent le clip de "Queens"

Publié lepar Guillaume Schnee
Rokia Koné / Photo Karen Paulina Biswell
Rokia Koné / Photo Karen Paulina Biswell

Le collectif féminin poursuit sa lutte pour les droits des femmes avec le clip du titre chanté par Rokia Koné extrait de l'album "Amazones Power".

Mettre en avant l’œuvre militante du supergroupe féminin panafricain en ce jour de la Journée internationale des droits des femmes résonne comme une évidence tant Les Amazones d’Afrique font figure de porte-parole de la condition féminine, en Afrique et ailleurs, depuis leurs débuts en 2014. Fondée par les trois artistes-activistes maliennes Mamani Keïta, Oumou Sangaré et Mariam Doumbia, la formation s'est inspirée des redoutables et mystérieuses guerrières du Dahomey et du groupe révolutionnaire féminin des années 1960, Les Amazones de Guinée. Devenu un collectif international et intergénérationnel avec sa myriade d'artistes féminines, le groupe sortait en janvier dernier son deuxième album Amazones Power, un nouveau brûlot militant pour les droits des femmes dont est extrait ce titre Queens :

Sur cette vidéo, on peut suivre la grande chanteuse malienne Rokia Koné en tournée, interprétant en bambara cette chanson poignante, un appel à la solidarité avec les épouses qui sont forcées de supporter en silence la cruauté de leurs nouveaux maris et de leurs beaux parents. La voix incantatoire de la "Rose de Bamako", qui fait son retour dans le groupe, trouve en écho les chœurs de ses complices féminines rythmés par les musiques traditionnelles Bamanandougou et les productions Congotronix du légendaire Doctor L (alias Liam Farrell). 

Les Amazones d’Afrique / Photo Karen Paulina Biswell
Les Amazones d’Afrique / Photo Karen Paulina Biswell

La lutte en musique continue aussi sur scène puisque le collectif est actuellement en tournée :   

le 21 mars au FGO Barbara à Paris
le 26 mars à Aix En Provence  
le 31 mars à la Salle Paul Fort à Nantes
le 19 mai à La Filature à Mulhouse (68)
le 4 juin au Badaboum à Paris