Menu
Écouter le direct

Le retour aux sources de Jupiter & Okwess

Publié lepar Ghislain Chantepie
Jupiter Bokondji Ilola en 2018 au Central Park de New York (Jack Vartoogian)
Jupiter Bokondji Ilola en 2018 au Central Park de New York (Jack Vartoogian) ©Getty

Le rockeur congolais annonce un nouvel album et dévoile « Na Kozonga », un premier clip aussi joyeux que fantasmagorique.

L’aventure continue pour Jupiter Bokondji. Celui que son combo Okwess surnomme depuis longtemps « le général rebelle » a passé ces dernières années à savourer en live aux quatre coins de la planète le succès de Kin Sonic, un disque incandescent publié en 2017 et concocté notamment avec l’incontournable Damon Albarn.

Trois ans et presque 200 concerts après la sortie de ce second album, le géant congolais annonce aujourd’hui son retour dans les bacs pour l’an prochain avec une suite intitulée Na Kozonga qui signifie « le retour » en langue Lingala. Un retour centré sur sa terre natale, cette immense République démocratique du Congo écorchée par l’Histoire et dont la capitale Kinshasa s’avère pourtant toujours aussi bouillonnante. 

C’est avec une relecture méconnaissable du hit Gotta Go Home de Boney M que Jupiter & Okwess lèvent ainsi le voile sur leur nouveau disque. Ce titre, composé initialement dans les années 70 par le groupe ouest-allemand Nightrain, retrouve lui aussi ses souches germaniques au micro de Jupiter qui a choisi d’interpréter cette ode aux racines perdues dans un mix d’allemand, de français, et de lingala. Dans la vidéo qui accompagne ce premier extrait, le rockeur congolais met en scène son retour au pays non sans humour, un clip joyeux et fantasmagorique où le chanteur fait face aux milles esprits et phantasmes de sa terre natale.