Menu
Écouter le direct

Le punch intact des Amazones d’Afrique

Publié lepar Ghislain Chantepie
Les Amazones d’Afrique
Les Amazones d’Afrique ©Radio France

Le collectif ouest-africain revient avec "Amazones Power", un nouveau cri d'alarme contre les violences faites aux femmes.

*"La musique est l'arme du futur", * aimait à dire Fela Kuti. Pour vraie qu’elle le soit encore aujourd’hui, cette formule pourrait aussi être celle des Amazones d’Afrique, ce super groupe féminin auteur avec son album République Amazone  d'un grand disque de l’année 2017.

Imaginé à Bamako par le trio malien Oumou Sangaré, Mamani Keïta et Mariam Doumbia il y a cinq ans, Les Amazones d’Afrique ont entrainé par la suite dans leur projet bien d’autres artistes féminines du continent. A l’été 2016, c’est ainsi Kandia Kouyate, Inna Modja ou encore Mariam Doumbia (d’Amadou & Mariam) qui faisaient sensation en live sur la scène du festival de Thau, mêlant traditions mandingues au rock, au groove, et au blues.

Amazones d'Afrique
Amazones d'Afrique ©Autre

Au cœur aussi et surtout de ce projet engagé, l’éveil des consciences sur les violences, mutilations sexuelles, et mauvais traitements réservés aux femmes sur le continent africain et ailleurs. Et parce que ce combat pour la justice et contre la loi du silence est encore loin d’être remporté, Les Amazones d’Afriques reviennent aujourd’hui avec Amazones Power, un nouveau simple à la puissance chaleureuse, et qui appelle à la fin d’un système patriarcal qui emprisonne encore et toujours le genre féminin.

Aux côtés de Mamani Keïta et d’autres musiciennes du roster initial, de nouveaux visages en provenance d’Éthiopie, de RDC ou encore de Guyane ou d’Algérie ont rejoint cette année le collectif qui s’enrichit par là-même de nouvelles sonorités. Sur ce Amazones Power,  elles sont ainsi 17 à mêler leurs voix, leur traditions musicales, et leurs espoirs dans un cri d’alarme intemporel.