Menu
Écouter le direct

La Chimurenga indépendantiste du groupe Hallelujah Chicken Run Band

Publié lepar Guillaume Schnee
Chimawala, J. Hlomayi, D. Karanga, E. Jingo - 1977 / Analog Africa
Chimawala, J. Hlomayi, D. Karanga, E. Jingo - 1977 / Analog Africa

Le label Analog Africa réédite sa compilation "Take One", une excursion dansante dans la musique zimbabwéenne du groupe phare des années 70.

Au milieu des années 2000, le label de Samy Ben Redjeb consacrait l'une de ses premières compilations au groupe Hallelujah Chicken Run Band, chef de file d'une musique zimbabwéenne aussi dansante que militante nommée plus tard Chimurenga. Take One recueillait ainsi les plus grands succès du HCR Band ainsi que plusieurs morceaux rares enregistrés entre 1974 et 1979. Sorti en CD, le disque a été consciencieusement remasterisé et ressort en vinyle le 11 décembre, il est en écoute ici :

A l'aube des années 70, la Rhodésie, l'ancien nom du Zimbabwe, est en pleine lutte pour l'indépendance du joug colonial britannique. Les clubs de la capitale Harare vibrent alors aux sons des groupes locaux jouant un amalgame festif d'afro-rock, de cha-cha-cha et de rumba congolaise. Dans cet élan militant les musiciens ajoutent à leur musique électrique des messages politiques dans la langue traditionnelle Shona (qui signifie "lutte"), incompréhensible pour les colons. 

Fondé par le trompettiste Daram Karanga, le Hallelujah Chicken Run Band s'adresse à ses débuts aux ouvriers d'une mine de cuivre dans la ville de Mhangura. La formation originale comprenait le légendaire chanteur Thomas Mapfumo, celui qui apporta les sons de Chimurenga au monde au début des années 1980 avec son le groupe The Blacks Unlimited, ainsi que Joshua Hlomayi, l'un des pionniers de la guitare de style mbira.

Joshua Hlomayi / Analog Africa
Joshua Hlomayi / Analog Africa

Le groupe rumba et afro-rock du groupe laisse le public populaire de marbre mais va peu à peu connaître les succès avec l'ajout des arrangements électriques de musique traditionnelle Shona à leur répertoire. Le HCR Band est invité en 1974 dans la capitale pour participer à un concours national de musique organisé par le South-African Teal label puis enregistre plusieurs titres aux Jameson House studios qui vont définitivement bouleverser le son de la musique zimbabwéenne.

"Take One" - Hallelujah Chicken Run Band
"Take One" - Hallelujah Chicken Run Band