Menu
Écouter le direct

Captain Stambolov dévoile un clip croustillant du rebétiko “Krasopino”

Publié lepar Catherine Carette
Captain Stambolov - Photo de Bruno Belleudy
Captain Stambolov - Photo de Bruno Belleudy

Chanter son désespoir et boire pour oublier, tel est le message du clip du groupe français qui propulse le blues grec dans notre époque.

Les musiciens de Captain Stambolov, héritiers spirituels des ensembles traditionnels bulgares et adeptes des musiques hybrides, proposent un mélange savoureux de folklores d'Europe de l'Est et d'Asie mineure pour nous inviter à la danse, voir même à la transe. Ici, ils relient les cultures des Balkans avec la partie septentrionale de la Grèce. 

Découvrez ici le clip du titre Krasopino, extrait de l'album Balkan Odyssey. Un air ancien de contrebandiers des bas-fonds, chanté dans les prisons d’Athènes et les tavernes pour marins. Il s'agit d'un homme blessé en amour, qui fait ripaille et se noie dans l’alcool pour mettre de côté sa peine. 

"Nous nous sommes éloignés du récit classique pour mieux symboliser l'ivresse confuse du vin et de l'amour". "Ce voyage onirique passe par l'abstraction et le psychédélisme mais conserve pourtant un lien narratif par le fil conducteur que symbolise la goutte de vin redonnant vie aux statues du passé, " explique le réalisateur Peter The Moon. Précisons que le clip constitué d'un unique plan séquence, est animé en stop-motion (mouvement image par image) avec la technique du "cutout", en découpant des revues vintages des années 60 à 80. 

Dans un contexte sanitaire où les restrictions des libertés vont bon train, les musiciens de Captain Stambolov s'associent aux messages des chanteurs de Rebétiko. Cette musique jouée dans l’illégalité dans des bars cachés par les marginaux, poètes et immigrés turcs au début du XXème siècle a permis au peuple de chanter son désespoir et de s’unir dans un moment de ferveur le temps d’un concert.