Menu
Écouter le direct

Du Maroc au Liban, Habibi Funk dévoile une nouvelle compilation de trésors oubliés

Publié lepar Catherine Carette
An Eclectic Selection of Music From The Arab World, Part 2 - Label Habibi Funk
An Eclectic Selection of Music From The Arab World, Part 2 - Label Habibi Funk

Ce second volume du label berlinois poursuit son voyage dans le temps avec des albums de Fadoul, Ahmed Malek, Hamid El Shaeri, Ibrahim Hesnawi...

Depuis plus cinq ans, le label berlinois Habibi Funk nous fait découvrir des trésors musicaux du monde arabe. Son cofondateur Jannis Stürtz lançait en 2017 une anthologie, Habibi Funk: An eclectic selection of music from the Arab world qui exhumait des disques enregistrés dans les années 70 et 80 notamment des Soudanais Kamal Keila et Sharhabil Ahmed, du libyen Hamid El Shaeri ou de l'Algérien Mallek Mohamed. 

Le 6 août prochain sort un second volet de ces trouvailles glanées lors de voyages en Libye, au Maroc ou en Algérie. On pourra aussi réentendre Ahmed Malek, Hamid El Shaeri ou encore Fadoul, (très influencé par James Brown) sans qui Habibi Funk n'existerait sans doute pas, raconte Jannis Stürtz. "Il nous aura fallu pas moins de six voyages au Maroc pour retrouver la famille de Fadoul, qui est mort au début des années 90". Le titre Ahl Jedba, enregistré pour le marché algérien, est longtemps resté sous les radars :

Parmi les treize chansons figurant sur cette série qui n'est en aucun cas pour Stürtz un « reflet historique de la musique populaire du monde arabe » mais bien une sélection de titres dénichés par le label, se trouve un enregistrement du compositeur Ahmed Malek, qui a signé une bonne partie de la bande son-son des années 70 en Algérie. On y trouve aussi ce titre du producteur Hamid Al Shaeri, chanteur d’origine libyenne basé au Caire, un des plus importants représentants de la pop égyptienne des années 80 : 

Ce deuxième volume se compose de pistes inconnues et d'artistes oubliés ou négligés qui mettent en lumière une gamme variée de styles allant de l'orgue égyptien au funk, aux sons disco du Maroc, de la scène reggae libyenne vivante, de chansons politiques du Liban et bien plus encore. Cerise sur le gâteau déjà croustillant, on trouve sur cette nouvelle compilation, une  superbe reprise en arabe de Parlez-moi de lui, popularisée par Nicole Croisille et chantée par Douaa :

Dans les années 1970, la Libye a connu de grands bouleversements politiques. Le nouveau régime en place soutenait une identité musicale “arabo-libyenne”, mais plusieurs musiciens, voulaient s'inspirer de toutes les musiques. Najib Alhoush, fondateur du Free Music Band, mélangeait des sons funk/disco et du rock avec des poèmes et chansons en arabe libyen. Le band a eu une influence majeure pour de nombreux artistes dont Najib Alhoush qui a produit plusieurs tubes et notamment cette version du Staying Alive des Bee Gees : 

Habibi Funk: An eclectic selection of music from the Arab world vol.2, disponible le 6 août,  sera à retrouver en écoute intégrale ci-dessous :