Menu
Écouter le direct

"Guenats Pashas", la nostalgie lumineuse de Papiers d’Arménies

Publié lepar Catherine Carette
Le groupe Papiers d'Arménies - Photo de Jean-Christophe Torres
Le groupe Papiers d'Arménies - Photo de Jean-Christophe Torres

Le chanteur Dan Gharibian (ex-Bratsch), la pianiste Macha Gharibian et trois autres musiciens arméniens nous baladent de Paris à Beyrouth, en passant par Erevan, Istanbul, Alep, Los Angeles …

Quinze ans après leur premier album, inspiré par les airs traditionnels d’Arménie, de Grèce, d'Anatolie, de Géorgie ...le groupe Papiers d’Arménies nous emmène en voyage de Erevan à Los Angeles, en passant par le Pirée, Constantinople, Istanbul, Alep, Beyrouth ou encore Paris, avec la joie chevillée au cœur malgré le destin tragique du peuple arménien. Gulo est une chanson populaire arrangée par la pianiste de jazz Macha Gharibian, fille de Dan Gharibian, fer de lance de la musique tsigane et de l’Est avec Bratsch ((de 1972 à 2015) et chanteur de son propre trio actuel. Ici la voix profonde et bouleversante de Dan chante l’amour :   

Je me suis brûlé à son amour, depuis elle vient hanter mes nuits et fait pleurer mes jours.

Guenats en arménien, c’est le mot pour trinquer à l'amitié, à la joie. Et la musique n'est jamais loin pour célébrer la vie et cette Arménie plurielle que met en lumière le disque Guenats Pashas. Aret Derderyan (accordéon, voix), Artyom Minasyan (doudouk, clarinette, shevi, zurna, pekou, voix), Gérard Carcian ( accordéon, voix), Macha (piano, voix) et Dan ( guitare, voix) ont chacun, chacune, cheminé et grandi à travers leurs expériences musicales personnelles, comme nous l'explique Simon Abkarian :

La musique arménienne est une "très vieille dame". Si ses mélodies graves et majestueuses soulignent la souffrance et la nostalgie due à la perte et l’éloignement de la terre natale, elles célèbrent tout autant la plénitude de l'existence avec gratitude. Partout dans le monde, les Arméniens conservent un fort sentiment d’identité et d’héritage.

"Il y a tellement de nous, de nos histoires, nos expériences que ce disque est unique dans le paysage  des musiques arméniennes. Il raconte nos voyages, nos amours, nos séparations, nos joies, nos larmes, nos rêves, ce que nous sommes tout simplement. Il est aussi le fruit de la grande histoire qui nous précède, celle de nos parents, nos grands-parents et nos arrière-grands-parents. Et enfin, il y a ce que nous traversons aujourd’hui, l’incertitude de demain, les interrogations, les doutes, et l’envie encore de vibrer, sentir, aimer, rire, pleurer". 

Guénats Pashas sort le 14 mai chez Meredith Records.