Menu
Écouter le direct

Exclu : l'album "Navegar" de João Selva en écoute

Publié lepar Guillaume Schnee
João Selva / Photo Mateus SA
João Selva / Photo Mateus SA

L'artiste brésilien nous offre un carnet de voyage exubérant en forme d'hymne à la créolité et au tropicalisme, porté par des sonorités funk, jazz ou encore disco.

Fils d’un pasteur d’Ipanema, João Selva a grandi à Rio de Janeiro dans une communauté d’anciens prisonniers et d’artistes convertis. Il étudie les musiques brésiliennes (capoeira angola, samba de roda, maracatu, coco de roda) et décide de parcourir le monde, propose des spectacles aux enfants défavorisés et absorbe les vibrations musicales et culturelles à chaque escale de ses voyages pour construire son univers musical tropicaliste. Sur son deuxième album, Navegar, le Lyonnais d'adoption nous invite à une croisière pop tropicale festive, naviguant de Rio, au Nordeste brésilien, dans les Caraïbes, au Cap Vert ou en Angola. Trois ans après son premier long-format Natureza, l'artiste présente son nouvel album le 2 avril sur Underdog Records, à écouter en avant-première ici :

Sur l'album Navegar, João Selva nous embarque dans un nouveau périple inspiré du concept de «Black Atlantic» (le livre de Paul Gilroy), soit l'émergence d'une culture mixte basée sur les allers-retours de la diaspora africaine dans l'Atlantique, intégrant librement des éléments africains, latins, américains et des cultures des Caraïbes." 

Enregistré suite à un voyage au Brésil fin 2019 avec son complice multi-instrumentiste Bruno Patchworks, l'album est une ode à la créolité et à la tolérance rythmée par un groove festif, les rythmes afro-brésiliens et ceux des anciennes colonies portugaises comme le forró, le kompa, le funaná ou le semba. Un périple exaltant à travers cet "Atlantique Noir" lusophone mêlant avec élégance les références culinaires et culturelles dans un bain de jouvence funk ou disco des années 70.

"A Bahia j'évoque la samba et le piment, à Olinda je me déguise pour le carnaval, je danse le Kompa dans les Caraïbes, je me délecte d’une cachupa et du funana à Cabo Verde… clairement tous ces lieux m’ont transformé énormément." explique João Selva qui a invité sur l'album sa compatriote et complice Flavia Coelho.