Menu
Écouter le direct

Emel Mathlouthi revient avec "Ensen"

Publié lepar Guillaume Schnee
Emel Mathlouthi/Julien Bourgeois
Emel Mathlouthi/Julien Bourgeois ©Radio France

Quatre ans après "Kelmti Horra", la voix de la révolution tunisienne en 2011 annonce la sortie de son nouvel opus en février.

En 2011, le monde découvrait a chanteuse et compositrice Emel Mathlouthi  sur Youtube avec la protest song Dhalem  (Tyran), puis son ode à la liberté d'expression Kelmti Horra  (Ma parole est libre), devenue l'hymne de la révolution de Jasmin. Une chanson bouleversante qui figure dans son album sorti en 2012 (Sélection Fip ) et qu'elle a entonné l'année dernière lors de la remise des prix Nobel 2015 . Depuis l'artiste s'est installé à New York et a sillonné la planète, enrichissant un peu plus son univers sonore où rythmes et instruments nord-africains acoustiques côtoient des productions électroniques proches du trip hop. A 34 ans, Emel Mathlouthi vient d'annoncer la sortie de son nouvel album, Ensen, prévue le 24 février prochain sur le label américain Partisan Records.

J'élabore un univers sonore où les influences arabes fusionnent avec des beats puissants et des mélodies déchirantes, évoquant une recherche urgente et passionnée d'humanité et de vérité. Emel Mathlouthi

Cet univers sonore unique, Emel Mathlouthi est allé l'enregistrer dans 7 pays et sur 2 continents différents. Elle l'a produit en collaboration avec son fidèle complice franco-tunisien Amine Metani et le compositeur islandais Valgeir Sigurðsson (Sigur Rós, Feist). Ensen  signifie Humain en arabe, la poésie engagée de l'artiste sonne comme un appel humanitaire au rassemblement des cultures dans une époque de repli identitaire. Malgré sa renommée, la songwriter a dû faire appel à un financement participatif sur la plateforme Indiegogo, pour la production des onze titres ce troisième album dont ce superbe Ensen Dhaif .

 ©
© ©Radio France
À LIRE AUSSI
 ©