Menu
Écouter le direct

Crimi fait valser les préjugés sur le clip de "Chi ci talia ?"

Publié lepar Guillaume Schnee
Crimi / Tangui Le Cras
Crimi / Tangui Le Cras

Avant la sortie de l'album "Luci E Guai", Julien Lesuisse s'entoure de la Fanfare Circa Tsuica et plonge un air de procession funèbre sicilien dans un groove méditerranéen libérateur illustré par le réalisateur Tangui Le Cras.

Qu'il chante le raï oranais avec Sofiane Saidi & Mazalda ou les chansons des campagnes d’Italie du Sud avec La Squadra Zeus, Julien Lesuisse semble avoir une mission, celle de transmettre et magnifier la richesse métisse des musiques de la Méditerranée. Ainsi sur son nouveau projet, Crimi, le chanteur et multi-instrumentiste lyonnais revisite les airs immémoriaux que lui fredonnait sa grand-mère érigés en un raï aussi brut que poignant et rythmé par le groove de son trio de jazzmen nomades. Avant la sortie, le 2 avril, de l'album Luci E Guai, Crimi dévoile le clip magnifique du titre Chi ci talia ? réalisé par Tangui Le Cras.

Dans cette vidéo en noir et blanc, une fanfare déambule dans un village vide de montagne jouant une Nenia, un air de procession funèbre sicilien. Chi ci talia, littéralement "pourquoi tu me regardes comme ça" est à l'origine une chanson sur le rejet amoureux qui prend ici des airs de défiance contre les préjugés. Entouré de la Fanfare Circa Tsuica, le chanteur semble interpeler le regard malveillant d'un inconnu troublant la procession. La musique traditionnelle se mue alors en ce groove du sud émancipateur que Julien Lesuisse définit comme une "soul de Sicile".

À propos de son film, Tangui Le Cras explique : "Mon usage de la caméra subjective incarne le voyeur, le touriste, l’exilé, mais aussi nos propres préjugés, nos clichés. Les personnages décident de défier ce regard et ces préjugés, de s’assumer et de les repousser, relevant ainsi humblement la tête. C’est un appel à la décence, à un changement de regard, à une tolérance accrue." avant de rajouter : "Je l’ai écrit en pensant à la Grand-mère sicilienne de Julien, qui, exilée en France a enfoui sa langue, sa culture pour une nouvelle vie, à ma grand-mère bretonne, "plouquifiée" par sa langue et ses usages ruraux, à qui on a imposé de ne pas transmettre."

L'album "Luci E Guai" de Crimi sort le 2 avril sur le label Airfono.