Menu
Écouter le direct

« Boko Haram », complainte fiévreuse du collectif Bantou Mentale

Publié lepar Ghislain Chantepie
Bantou Mentale | Liam Farell
Bantou Mentale | Liam Farell

Le quartet de Kinshasa dévoile un cri lancinant contre le terrorisme, prélude à son premier album attendu en octobre.

Si les trois musiciens de Bantou Mentale ne semblent être réunis que depuis quelques mois, les membres qui composent ce collectif congolais sont en réalité des figures bien connues du magma fusionnel qui anime depuis bien des années la scène de Kinshasa. Et en premier lieu son batteur Cubain Kabeya, passé par les pionniers du genre Konono No.1 avant de faire partie de l’aventure Staff Benda Bilili - un orchestre disparu qui mêlait rumba, funk et reggae - et même celle des mystérieux Mbongwana Star en 2015. Trait d’union de tous ces projets où l’on a aussi aperçu le guitariste du groupe Chicco Katembo, la réinvention de l’immense héritage congolais grâce à la technologie, au brassage d’autres traditions musicales, mais aussi au flair de quelques producteurs passionnés.

Rien d’étonnant, donc, à retrouver une nouvelle fois derrière cette intention le producteur de rap parisien Liam Farrell aka Doctor L. (Assassin, Tony Allen), déjà catalyseur du son unique qui caractérisait les productions de Mbongwana Star. Et là où la déformation des rythmes africains par un mixage électronique sans concession était une marque de fabrique géniale de ce précédent projet, son spin-off Bantou Mentale semble aussi lorgner aujourd’hui tant vers le rock que vers le dub comme en témoigne son nouveau titre Boko Haram.

Premier extrait d’un album attendu au mois d’octobre sur le label Glitterbeat, ce titre est une complainte qui prend la forme d’un cri lancinant contre le groupe djihadiste nigérian qui sévit depuis des années en Afrique de l’Ouest, servi en cela par des voix fiévreuses, une batterie frappante et des cordes saturées.

"Ce titre dénonce ouvertement les attentats et  toutes les atrocités commises par le groupe terroristes Boko Haram dans le nord du Nigéria mais au aussi au Niger, au Tchad, au Cameroun. Nous dénonçons aussi la récupération du mouvement par certains dirigeants politiques du Nigeria pour servir la division à leurs propres intérêts.

Le premier album de Bantou Mentale est attendu le 25 octobre 2019 sur le label Glitterbeat