Menu
Écouter le direct

Ballaké Sissoko dévoile son album solo "A Touma"

Publié lepar Guillaume Schnee
Ballaké Sissoko / Photo Benoit Peverelli
Ballaké Sissoko / Photo Benoit Peverelli

Après son album de duos "Djourou", le maître de la kora signe une collection sublime de pièces instrumentales et partage la vidéo d'une session live au Palácio Duqes de Cadaval à Evora.

Depuis 40 ans, Ballaké Sissoko aime partager la beauté de son art mandingue au gré de rencontres avec des artistes venus d’autres horizons, comme récemment sur son album Djourou enregistré avec Salif Keita, Oxmo Puccino, Camille, Arthur Teboul, Sona Jorbateh, Patrick Messina et son fidèle complice Vincent Segal. Mais le virtuose malien aime aussi l'intimité de ces instants de grâce méditative et spirituelle, lorsqu'il dialogue, seul, avec les 21 cordes de sa kora, improvisant ses mélodies dans un chant céleste de sonorités suaves et cristallines. Le compositeur et musicien vient de publier sur le label Nø Førmat! l'album A Touma à découvrir ci-dessous.

A Touma, qui veut dire "c’est le moment", est une suite de huit pièces instrumentales que Ballaké Sissoko a gravée au moment des sessions d’enregistrement de Djourou, dans l’intimité de la chapelle Sainte-Apolline, en Belgique. Un sommet de maîtrise et de liberté que le musicien a transporté jusqu'à Évora, au Portugal, en faisant résonner la magie de sa musique au cœur du palais des ducs de Cadaval pour une session live filmée par Vincent Moon :  

"C'était au mois de juin, dans les vieilles rues d'Évora l'endormie, deux heures à l'ouest de Lisbonne, mais à des années lumière pour ce qui est de la vie. Ballaké s'y baladait, appelé par un nouveau festival déjà muséifié, à brinquebaler sa kora lors d'une soirée de gala. Puis le vin coula. Le lendemain matin on prit la tangente, on arpenta et dériva, pour finalement visiter l'église privée du splendide Palais Cadaval. Voici quelques notes dégrisées avec l'immense griot, tout juste éveillé au calme de l'Alentejo" explique le réalisateur.

Ballaké Sissoko est en concert solo :
le 16.09  MontpelLier (F)  MO.CO
le 28.09 Haguenau (F) Théâtre de Haguenau    
le 09.10  Dommarien (F)  La Niche du chien à plumes  
le 23.10  Perpignan (F) Festival de Musique Sacrée  
le 05.11  Plaisir (F) La Clé des Champs  
le 03.12  Créteil (F) Africolor  
le 05.12  Montmorency (F) Jazz au Fil de l’Oise  
le 13.12  Paris (F) Fondation Cartier – Soirée Nomade