Menu
Écouter le direct

Ballaké Sissoko dévoile un titre inédit de son album "Djourou"

Publié lepar Catherine Carette
 Ballaké Sissoko à la Cité de la Musique à Paris 9 sept 2015 - Photo de Paul Charbit/Gamma-Rapho via Getty Images
Ballaké Sissoko à la Cité de la Musique à Paris 9 sept 2015 - Photo de Paul Charbit/Gamma-Rapho via Getty Images

C'est la deuxième partie du "Jeu sur la symphonie fantastique" que nous découvrons, jouée par le trio du maître de la kora en compagnie du violoncelliste Vincent Segal et du clarinettiste Patrick Messima.

Ballaké Sissoko aime les corps à corps avec son instrument mais il ne cesse d’enrichir sa pratique de la kora en se frottant à des artistes venus d’autres horizons. Si sa musique s'appuie sur les mélodies mandingues, elle navigue et se transforme au gré des vents. Le 9 avril dernier, il sortait l'album Djourou sur lequel il invitait Salif Keita, Oxmo Puccino, Camille, Arthur Teboul, Sona Jorbateh, Patrick Messina et Vincent Segal. Avec ce dernier, il nourrit une profonde amitié depuis 20 ans et une belle complicité depuis l'enregistrement du disque Chamber Music, puis de Musique de nuit. Les deux amis ont convié le clarinettiste Patrick Messina à métamorphoser, une nouvelle fois la Symphonie Fantastique d'Hector Berlioz et en particulier ce deuxième thème de la Marche au Supplice qui n'est pas sur le disque : 

Cette ballade apaisante et joyeuse en trio, revisitant la musique classique avec un style mandingue, vient s'ajouter à leur relecture présente sur le disque Djourou ( Les cordes) et nommée Jeu sur la symphonie fantastique :

Pour ce disque construit sur plusieurs années, Ballaké Cissoko voulait inviter des frères et sœurs de musique aux styles très différents afin de partager des idées, ouvrir encore son horizon et montrer que la kora peut tout faire. 

Djourou, c’est la corde, celle qui me relie aux autres »