Menu
Écouter le direct

"Arwāh Hurra", la transe unique et captivante de Sarāb

Publié lepar Catherine Carette
Sarāb - Photo de Sylvain Gripoix
Sarāb - Photo de Sylvain Gripoix

Le groupe franco-syrien nous électrise avec force et grâce entre gammes orientales et européennes, entre rock et jazz.

Né de la rencontre entre la chanteuse franco-syrienne Climène Zarkan et le guitariste Baptiste Ferrandis, le groupe parisien Sarāb, (mirage en arabe) devenu sextet, prend le pouls du monde et poursuit ses explorations envoûtantes entre jazz contemporain à l'énergie rock et musiques traditionnelles arabes. Avec leur deuxième album Arwāh Hurra (attendu le 12 novembre ) qui signifie âmes libres, le groupe souhaite « Mettre en parallèle la poésie et la rythmique des langues arabe et française », comme en témoigne, leur premier single Yally Shaghalt Al Bal ( Celui qui occupe mes pensées), une reprise du répertoire d'Oum Kalthoum, l'âme de l'Egypte :

Et quelle belle équipe de jeunes musiciens de choc ! : Robinson Khoury au trombone et au chant (Uptake, Octotrip, Metropol Orkest et son propre album Frame of mind ) a collaboré avec Ibrahim Maalouf, Natacha Atlas, Dhasser Youssef ou encore Quincy Jones... Le batteur Paul Berne ( Uptake, Odil, Mental Climbers) a joué avec David Linx, Leïla Martial, Raphaël Imbert. Thibault Gomez au claviers ( ONJ orchestre des jeunes, La Grande Rêveuse, Leone Sauvage) a joué avec Elise Caron, Eve Risser, Suzanne Abbuhl, Pierrick Pédron... Le bassiste Timothée Robert, compositeur également (album album Quarks) est aussi sideman auprès de David Linx, Antiloops, Cheick Tidiane Seck... Leurs collaborations multiples amènent chacune, chacun des membres du sextet à apporter sa pierre précieuse à cet édifice singulier à l'imaginaire riche et foisonnant qu'est Sarāb :

On trouve à leurs côtés de belles figures comme le percussionniste Wassim Hallal, le joueur de saz Abdallah Abozekry ou encore l’auteur d’une langue rythmique et engagée Alain Damasio. Sarāb joue entre tradition et sons d'aujourd'hui, samples et autres effets, avec une énergie sans bornes et une curiosité sans frontières pour s'engager sur les terrains de l'amour, du féminisme, du futur de notre planète ou encore de la peur de l'étranger. 

L'album Arwāh Hurra sort le 12 novembre ( le 15 octobre en numérique) chez L'Autre Distribution avec une release party à Paris au Pan Piper le 15 novembre.