Menu
Écouter le direct

Arcade Fire remet le couvert pour Mardi Gras

Publié lepar Ghislain Chantepie
Regine Chassagne et Win Butler à La Nouvelle-Orleans en février 2018 | Goldring/Getty
Regine Chassagne et Win Butler à La Nouvelle-Orleans en février 2018 | Goldring/Getty ©Autre

Régine Chassagne et Win Butler offrent leurs voix à "Iko Kreyòl", une reprise réjouissante d’un classique du carnaval.

Rebelote pour Arcade Fire. Alors que la saison des carnavals bat son plein à la Nouvelle-Orléans, Régine Chassagne et Win Butler célèbrent cette année encore cet immense raout avec la mise en ligne d’un nouvel hommage auquel ils prêtent leurs voix. Ville d’adoption du couple canadien depuis quelques années déjà, le berceau du jazz demeure un mille-feuille d’identités mêlées au fil du temps, nourri notamment par l’arrivée d’émigrants créoles au XIXe siècle en provenance d’Haïti. Et c'est cet écho musical entre l’île de ses parents et la grande ville de Louisiane que Régine Chassagne avait déjà fait résonner l’an dernier avec le splendide Ann Ale! (Let’s Go !), la chanson officielle d’un nouveau défilé baptisé Krewe du Kanaval.

A lire aussi : Come-back homérique pour Arcade Fire

A la veille de cette grande parade à laquelle ils toujours prêtent main-forte, les deux têtes d’Arcade Fire se sont donc alliées cette année aux Haïtiens de Lakou Mizik  et au collectif amérindien 79rs Gang  autour d’une reprise du grand classique Iko Iko. Hymne septuagénaire (et maintes fois repris) du Mardi Gras de La Nouvelle Orléans, c’est dans une version créole qu’est revisité aujourd’hui ce titre emblématique dont les textes d’origine trouvent justement leurs racines, selon certains historiens, dans le folklore haïtien.

Enregistré de nouveau avec certains cuivres du Preservation Hall Jazz Band – un orchestre gardien des traditions musicales de la Nouvelle Orléans –, Iko Kreyòl  se découvre ainsi comme un retour aux sources festif qui mêle l’anglais au créole et les voix des deux Arcade Fire à d’authentiques cornes haïtiennes. Bien plus deep, un remix du titre signé Windows 98 propose aussi pour l'occasion de plonger plus encore dans les vapeurs vaudou caribéennes. Bon voyage ?