Menu
Écouter le direct

Alostmen, le nouveau son du kologo

Publié lepar Guillaume Schnee
Alostmen / Strut Records
Alostmen / Strut Records

Le combo ghanéen de Stevo Atambire revisite avec modernité les codes du luth traditionnel à deux cordes sur un premier album attendu en janvier.

Le groupe s’est baptisé Alostmen "parce que nous étions égarés dans la rue, appartenant au peuple des oublié_s” explique Stevo Atambire qui perpétue avec son complice Wanlov The Kubolor, la tradition du luth à deux cordes kologo du peuple semi-nomade Frafra. Si l'art du kologo a des codes bien précis, Stevo les renouvelle, utilise des overdubs et pousse son instrument vers des riffs hendrixiens. Inspirés par le rap, le reggae ou les traditions maliennes, les musiciens proposent un son nouveau illustré par les rythmes irrésistibles du titre Kologo_, premier extrait d'un album du même nom dont la sortie est prévue le 19 janvier sur le label anglais Strut.

"Les gens de ma région écoutent attentivement mes textes alors je n’écris jamais n’importe quoi. Chez nous les gens voient la musique comme un enseignement, alors j’essaye toujours de leur envoyer le bon message. Je parle de cette région, comment on y vit et ce que ce peuple expérimente aujourd’hui." Alostmen propulse son message d'espoir et de fraternité, tout au long de ce premier album créé avec les moyens du bord, comme le raconte Wanlov : "nous avons commencé à créer cet album sur la route, durant une de nos dernières tournée en Ouganda et dans la région Nord Ouest du Ghana. J’avais un studio mobile et j' enregistrais dans différents endroits; dans des chambres d’hôtel, dans les toilettes, n’importe où, où ça sonnait bien."

Stevo Atambire et Wanlov The Kubolor sont accompagnés sur l'album par le chanteur et joueur de goje (violon à deux cordes Frafra), le joueur de talking drum Aminu et le percussionniste Sowah, rejoints sur certains titres par la légende du highlife Gyedu-Blay Ambolley, les stars du hip hop ghanéen Yaa Pono et Medikal ou le chanteur nigérian Villy.l

L'album "Kologo" sort via Strut Records
L'album "Kologo" sort via Strut Records