Menu
Écouter le direct

Adrian Younge et Ali Shaheed Muhammad invitent Marcos Valle sur leur projet "Jazz Is Dead"

Publié lepar Guillaume Schnee
Marcos Valle en studio / Jazz Is Dead
Marcos Valle en studio / Jazz Is Dead

Après Roy Ayers, c'est au tour de la légende brésilienne d'être célébrée par le duo de producteurs américains sur l'album "Jazz Is Dead 003".

Voilà plus de cinquante ans que l'artiste carioca Marcos Valle modernise la bossa et la samba avec ses compositions psychédéliques, funk, soul ou électro. Un cocktail brésilien sans cesse renouvelé qu'il a une fois encore peaufiné sur trois nouveaux albums sortis en deux ans dont le dernier Cinzento. Courant 2019, Ali Shaheed Muhammad (A Tribe Called Quest) et le magicien actuel de la Great Black Music Adrian Younge ont rencontré Marcos Valle lors d'une série de concerts à Los Angeles, sobrement nommée Jazz Està Morto et lui ont proposé de participer à leur série Jazz Is Dead. Après le vibraphoniste Roy Ayers, c'est donc au tour du génie brésilien d'être à l'honneur sur le troisième volume de cette collection attendu le 21 août.

On avait envoyé à Marcos Valle quelques débuts d’idées et, en une poignée d’heures, il revient vers nous avec les voix déjà posées de manière impeccable, c’était vraiment magique.

Sur les huit titres de cet album, le musicien de 76 ans pose son chant mélodique et percussif accompagné sur la bossa revistée Viajando Po Aí de sa femme Patricia Alvi, ou par Loren Oden, du groupe The Midnight Hour sur Gotta Love Again. Adrian Younge, Ali Shaheed Muhammad et Marcos Valle partagent ici leurs influences, leur goût pour l'improvisation et les fusions luxuriantes. L'aventure brésilienne de cette passionnante collection devrait se poursuivre puisque les deux producteurs américains ont déjà annoncé des albums avec le pionnier João Donato et le groupe Azymuth.