Menu
Écouter le direct

Le mythique “Nanook of the north” sublimé par Christine Ott & Torsten Böttcher

Publié lepar Catherine Carette
Christine OTT & Torsten BÖTTCHER - Giseh Records
Christine OTT & Torsten BÖTTCHER - Giseh Records

La B.O épurée du film muet de Flaherty sur la vie d’une famille Inuit dans le grand nord canadien, paraît le 25 octobre.

Nanook of the north est considéré comme le tout premier film ethnographique. En tournage de 1920 à 1921 dans la baie d’Hudson, le réalisateur aventurier nous met face à un peuple nomade qui survit dans la plus grande pauvreté. Sur des compositions minimalistes jouées en acoustique, Christine Ott et Torsten Böttcher font écho au dénuement de la vie de Nanook et mettent merveilleusement en lumière la simple beauté de la lutte quotidienne et du courage de la famille. En témoigne cette pièce pour piano, titre éponyme de l'album qui sort officiellement sur les plateformes vendredi 30 août :

Tout comme L’homme d’Aran, que Robert J.Flaherty réalisait douze ans plus tard, Nanook of the north est un des documentaires précieux de l’histoire du cinéma. En 2006, Thierry Pécou lui consacrait une partition mêlant musique classique contemporaine et musiques traditionnelles. En 2011, Frank Zappa composait l’album Apostrophe comme une parabole du film. En 2013, le Festival International du Film de La Rochelle commandait une nouvelle création pour le film de Flaherty à Christine Ott, la pianiste et extra-terrestre des Ondes Martenot ( instrument de musique électronique inventé en 1928). Celle qui a joué avec Radiohead, Tindersticks, Yann Tiersen, interprété les œuvres de Varèse, Messiaen, Honegger ... est aussi une spécialiste des musiques de films et des ciné-concerts. 

Sur des compositions minimalistes, piano, toy piano, gong et percussions répondent aux hang, didgeridoo, kalimba, tonnerre de Torsten BÖTTCHER qui lui, collabore avec des musiciens de renom, en musiques du monde, jazz et avec des orchestres. Ce n'est pas leur première oeuvre commune puisqu'on leur doit la B.O créée en 2012 par Ott, de Tabu, le dernier film du célèbre réalisateur Friedrich Wilhelm Murnau sortie aussi chez Gizeh Records. 

Nanook en langue esquimau signifie ours. La musique pleine d'humanité de Christine Ott et Torsten accompagne son combat et sa culture dans toute sa grandeur. En route sans cesse pour trouver pitance pour sa femme Nyla (celle qui sourit), leurs enfants, Allegoo, Cunayou, Arc-en-Ciel et le chien Comok, il pêche le saumon et le morse, chasse le phoque, le renard et l'ours et construit son igloo pour la nuit. Mais il faut toujours repartir avec les chiens de traîneau à travers les tempêtes de neige.  Malgré tout la joie de vivre de la famille est là. Il faut savoir que deux ans après le tournage, Nanook est mort de faim, lors d'une expédition de chasse. 

Nanook -  Sleeves - Photo du film de Flaherty
Nanook - Sleeves - Photo du film de Flaherty

L’enregistrement sort en digital et en CD le 25 octobre dans une édition limitée en carton recyclé, imprimés et assemblés à la main par Gizeh Records. 

En concert : 

le   8 /11 à la Salle du Cercle de Bischheim
le 15/11 à l'Espace Grün de Cernay
Le 29/11 à l'Espace Rhénan de Kembs
Le 10/12 aux Tanzmatten de Sélestat
Le 13/12 à l'Espace Athic d'Obernai