Menu
Écouter le direct

La grâce aveuglante de Sarah Neufeld

Publié lepar Ghislain Chantepie
Sarah Neufeld (photo : Jason Lewis)
Sarah Neufeld (photo : Jason Lewis)

La violoniste d’Arcade Fire vient de dévoiler "With Love and Blindness", un nouveau clip contemplatif issu de son troisième album attendu au mois de mai.

C’est un projet très intimiste que s’apprête à dévoiler au printemps la violoniste Sarah Neufeld. Cette artiste montréalaise, connue pour tenir l’archer sur scène avec ses compatriotes d’Arcade Fire, n’en est pas à son premier coup d’essai depuis qu’elle a choisi de tenter une carrière solo au creux de la dernière décennie. Alors qu’elle a récemment participé à la renaissance dans les bacs de la formation expérimentale Bell Orchestre, Neufeld prépare aujourd’hui la sortie d’un troisième album en nom propre intitulé Detritus.

Derrière ce projet au patronyme équivoque se cachent des compagnons de route fidèles de la violoniste tels que le batteur Jeremy Gara (Arcade Fire), le corniste Pietro Amato (Bell Orchestre), ou encore le multiinstrumentiste Stuart Bogie d’Antibalas (entre autres). Surtout, cet album est le fruit d’une collaboration d’une rare intensité avec la chorégraphe Peggy Baker avec qui Neufeld travaille de longue date et a coécrit un ambitieux spectacle il y a deux ans.

C’est dans le creuset de cette association qu’est ainsi né ce Detritus, le travail initial de la musicienne s’étoffant alors de nouvelles harmonies et d’instrumentations voyageuses. Attendu au mois de mai sur le label de Björk One Little Independant (ex Indian), cette recréation semble propre à extrapoler plus encore les sentiments intimes qui nourrissaient déjà ses créations aux frontières du classique et de l’ambient jusqu'à évoquer parfois le travail de Max Richter. 

En témoigne ainsi ce With Love and Blindness, un second extrait présenté sous forme de clip particulièrement esthétisé. Au fil d’un dédale new-age où les éléments naturels semblent fusionner, la violoniste convoque au creux de ses cordes la tension autant que la méditation jusqu’à inspirer une grâce aveuglante.