Menu
Écouter le direct

"Sun Kissed Child", la nouvelle étincelle de Kamasi Washington

Publié lepar Ghislain Chantepie
Kamasi Washington en 2016 à Okeechobee, en Floride. (Jeff Kravitz/FilmMagic)
Kamasi Washington en 2016 à Okeechobee, en Floride. (Jeff Kravitz/FilmMagic) ©Getty

Le saxophoniste californien dévoile un titre épique de huit minutes extrait de la compilation "Music For The Movement".

En voici une bonne surprise. Alors qu’on le découvrait lascif l’été dernier au sein du super groupe Dinner Party avec Robert Glasper et Terrace Martin, Kamasi Washington vient de mettre en ligne il y a quelques jours un nouveau titre splendide, et là encore bien entouré. Le saxophoniste californien n’a, à vrai dire, pas chômé depuis la sortie de son album Heaven and Earth il y a trois ans, une somme afro-futuriste de près de deux heures trente acclamée de toutes parts. Peu après, cette figure du jazz le plus actuel dévoilait une mini-suite sous la forme d’un EP mais il confirmait surtout son appétence pour le petit écran, avec la série de HBO Homeland d’abord puis en réalisant la bande-son du dernier documentaire de Michelle Obama intitulé Becoming.

Aujourd’hui, c’est avec une nouvelle petite merveille que revient Kamasi Washington en dévoilant ce Sun Kissed Child. Issu du troisième volume de la compilation Music For The Movement qui met en avant l’héritage et la richesse de la culture afro-américaine, ce nouveau titre est une longue chevauchée de jazz fusionnel en forme de bonne fée veillant sur les enfants afro-américains. Un groove radieux long de huit minutes et porté par les voix de Patrice Quinn et Dwight Trible, la guitare de Marlon Williams, et la batterie de Ronald Bruner Jr (qui n’est autre que le grand frère de Thundercat). D’autres titres magnifiques sont aussi à découvrir sur ce nouveau volet de Music For The Movement, tel le wonderien Running Blind de Lucky Daye ou encore l’impeccable What's Life de Common et Cordae. Du bel œuvre plein de fraicheur, et à découvrir en écoute intégrale ci-dessous.