Menu
Écouter le direct

Sous les étoiles avec Hermeto Pascoal

Publié lepar Ghislain Chantepie
Hermeto Pascoal à Amsterdam le 18 février 1989 (Frans Schellekens/Redferns)
Hermeto Pascoal à Amsterdam le 18 février 1989 (Frans Schellekens/Redferns) ©Getty

Le label Far Out exhume sous forme d’album un concert inédit du sorcier du son brésilien enregistré au planétarium de Rio en 1981.

Rio de Janeiro, février 1981. Par une douce nuit d’été austral, une foule s’est réunie sous le dôme du planétarium de la grande cité brésilienne. Tous étaient là pour voir en concert, dans ce cadre si naturel pour lui, le grand "Bruxo" (sorcier) Hermeto Pascoal avec son nouveau groupe bientôt connu sous le simple nom de "O Grupo".

Celui que Miles Davis un jour a parait-il désigné comme l'un des « musiciens les plus importants au monde » n’avait alors qu’une quarantaine d’années mais son succès était déjà total. Après avoir brillé sur la scène du Montreux Jazz deux ans auparavant, ce chantre de la musique universelle et pionnier de la technique dite de "l'aura sonore" inaugurait avec cette série de concerts au planétarium sa nouvelle formation composée de musiciens exceptionnels tels que Zé Eduardo Nazário, Carlos Malta, le célèbre claviériste Jovino Santos Neto, ou encore l’inoxydable Itiberê Zwarg à la basse (et qui l’accompagne encore sur scène aujourd’hui).

Quelle bonne idée, dès lors, qu’a eu le label Far Out Recordings d’exhumer aujourd’hui ces enregistrements pour en constituer un album live totalement inédit. La petite maison londonienne spécialisée dans la musique brésilienne n’en est certes pas à son coup d’essai, mais a soulevé ici un trésor rare avec cette dizaine de compositions d’Hermeto Pascoal dont certaines furent jouées pour la toute première fois avant d’être gravées plusieurs années plus tard.

C’est le cas ainsi de cet exaltant Samba Do Belaqua déjà mis en ligne par Far Out en guise de hors d’œuvre et qui ne semble jamais avoir été mis en ligne auparavant. Malgré une qualité d’enregistrement d'époque moyenne, cette longue chevauchée de plus de treize minutes mérite franchement le détour. Un véritable bestiaire jazz de cordes et de cuivres qui semble prendre vie sous le charme des formules transcendantes psalmodiées par le druide brésilien. Cosmique, en effet.

"Live at Planetário Da Gávea", nouvel album live d'Hermeto Pascoal, est attendu le 4 février 2022 via le label Far Out Recordings.