Menu
Écouter le direct

Snorre Kirk invite le saxophoniste Stephen Riley sur "Tangerine Rhapsody"

Publié lepar FIP.fr
Snorre Kirk & Stephen-Riley / Photo Stephen-Freiheit
Snorre Kirk & Stephen-Riley / Photo Stephen-Freiheit

Le compositeur et batteur norvégien sort un cinquième album enregistré en quartet et s'impose comme l'un des grands mélodistes du jazz.

Réputé autant pour sa musicalité que son art mélodique Snorre Kirk s'est vite imposé comme l'un des leaders de la scène jazz scandinave. Le batteur norvégien, désormais installé au Danemark aime alterner les formations pour faire évoluer son discours musical. Après avoir été révélé en France avec Drummer and Composer (2017), puis consacré avec son successeur Beat un an plus tard, respectivement enregistrés en septet et en sextet, c'est en quartet que le savant rythmicien se présente avec les huit compositions originales de son album Tangerine Rhapsody attendu le 24 janvier sur le label Stunt Records.

La plupart du temps, lorsqu’une idée me vient, je la fredonne sur le dictaphone de mon téléphone, la joue au piano puis la mets à l’écrit. Plus rarement, la mélodie m’apparaît déjà complète. Quand on l’a suffisamment écoutée, on découvre des choses... On peut emprunter, tant qu’on ne vole pas.

La formation débute par deux ballades aussi délicates que précises, avant de mettre un peu de groove et d'exotisme dans son swing mais toujours avec la retenue élégante de ces grands musiciens qui préfèrent la précision et la gestion des silences au sensationnel. Les notes soufflées du saxophoniste donnent vie et subliment les mélodies écrites et impulsées par le batteur tandis que le pianiste Magnus Hjorth et le contrebassiste Anders Fjelsted, quand ils n'emballent pas le rythme, alternent les couleurs poétiques de ce magnifique tableau jazz cool et impressionniste enrichi, sur deux thèmes, par la présence du saxophoniste ténor Jan Harbeck.

Snorre Kirk couv Tangerine Rhapsody