Menu
Écouter le direct

Exclu : le nouvel album de Carmen Souza en écoute

Publié le
Carmen Sousa - Photo de Théo Pascal
Carmen Sousa - Photo de Théo Pascal

Avec "The Silver Messengers" qui sort le 24 janvier, la chanteuse capverdienne rend hommage au pianiste Horace Silver, pionnier du hard Bop.

Ces douze dernières années, Carmen Souza et Theo Pascal ont construit leur son sous le seul nom de "Carmen Souza". Partageant la même culture capverdienne qu'Horace Silver, elle apporte un nouvel éclat à l'univers de ce pianiste emblématique. Du scat au chant susurré ou plein d'allégresse, elle cultive la nuance, s'approprie la saudade pour y glisser des couleurs contemporaines. 

En grandissant, j'écoutais beaucoup les disques de mon père, qui étaient principalement de la musique instrumentale du Cap-Vert, parce qu'il était aussi guitariste. Quand j'ai écouté Horace Silver pour la première fois, j'entendais la même vibration, le même swing, la même intention, la même harmonie et mélodie, des mouvements familiers, des cadences, des changements d'accords, je pouvais entendre le son de mon enfance, mais avec une texture et un parfum différents, c'est--dire du jazz.

Accompagnée par Theo Pascal à la basse, Elias Kacomanolis aux percussions et Benjamin au piano, elle chante en anglais et en créole pour ce coup de chapeau à la vie et à son illustre compatriote qui nous quitté il y a cinq ans.

En concert le 26 février à Paris au Sunside.