Menu
Écouter le direct

Rencontre au sommet pour Andy Emler et Dave Liebman

Publié lepar Catherine Carette
Dave Liebman et Andy Emler - Photo de Jeff Humbert
Dave Liebman et Andy Emler - Photo de Jeff Humbert ©Autre

En duo avec le géant du saxophone soprano, le pianiste lève le voile sur son album "Journey Around the Truth".

En septembre 2017, la Collection Signature Radio France proposait au pianiste, compositeur et catalyseur d'orchestre Andy Emler, d'écrire une œuvre spécifique pour le grand orgue de la Maison de la Radio qui trône dans un auditorium à l'acoustique irréprochable. "Attention je ne suis pas organiste mais un pianiste qui joue de l’orgue !"  prévient-t-il. *"Mais lorsqu’elle m’a montré cet espèce de mastodonte …" * l'émotion l'envahit. " J’étais mort de trouille. *Il m’ont accordé une dizaine de séances nocturnes pour que je tente d’apprivoiser la bête !". *

Et c’est à ces moments hors du temps qu’il avançait l’écriture d'une série de 8 pièces pour duo, une suite comme il les aime. Nommée Commutations 2, la création véhicule une réflexion sur la nécessité pour les êtres humains de se reconnecter entre eux. L'occasion rêvée de poursuivre le dialogue avec l’immense saxophoniste : *"Dave Liebman et moi, ça faisait très longtemps qu’on voulait faire un projet ensemble. Je l’ai appelé il a dit banco tout de suite". * Leur réunionest gravée sur l'album Journey Around the Truth  qui sort le 12 avril et dont voici un extrait à découvrir en avant-première :

**

Andy Emler est un grand compositeur érudit et éclectique. Rassembleur de talents, il dirige notamment le laboratoire de toutes les audaces nommé MegaOctet qu'il a créé en 1989. Le Parisien et le New-Yorkais se connaissent depuis de longues années : "*Je l’ai invité pour plusieurs concerts sur le trio avec Claude Tchamitchian et Eric Echampart, * précise le pianiste, et lui m’a invité sur son projet "On the Corner" en 2009, autour de Miles Davis", une relecture de l’album culte du trompettiste pour un quintet de choc avec notamment le guitariste John Abercrombie. *"Dave est un grand jazzman mais il a envie d’aller voir ailleurs. * Une rencontre avec lui c’est à chaque fois un bonheur. Il a une bonne oreille, un métier extraordinaire. Ce n'est pas un de ces musiciens américains qui se la pète. Il est vraiment dans la musique, avec les gens. Donc tout est possible".

Si Dave Liebman est imprégné de l'héritage de son mentor John Coltrane, il est à l'aise dans tous les registres. Il a construit sa carrière dans le bouillonnement créatif new-yorkais avec Steve Swallow, Chick Corea, Dave Holland, John McLaughlin… a joué avec Elvin Jones, John Scofield, Daniel Humair, Ellery Eskelin, Joe Lovano et tant d'autres. En 1973, il entrait dans le groupe électrique de Miles Davis. Parmi ses grandes aventures, citons son groupe *Quest * créé avec le pianiste Richie Beirach, rejoint en 1984 par la rythmique Ron McClure et Billy Hart, et reformé en 2005.

L’enregistrement de* Journey Around the Truth*  fut le couronnement d’un long travail sur une année, d'écriture, d'échanges par mail et skype, et d’organisation entre parties écrites et improvisations. Pour ce Voyage Autour de la Vérité,  à la croisée de la musique classique contemporaine et du jazz, les deux musiciens diversifient les enjeux et multiplient les dialogues aventureux. Ils s'inspirent de toutes les influences qui les ont construits afin d'être sans réserve et authentiques face à l'imprévu :

Andy Emler propose une musique ingénieuse et étincelante qu'il n'est pas habituel d’entendre sur le grand orgue de la Maison de la Radio. 12 mètres de haut, 30 tonnes et doté de 87 jeux, il a fallu 5 années pour construire, installer et règler l’instrument conçu par le maître facteur Gerhard Grenzing. Et en 2016, 15 organistes se relayaient pour faire sonner les 5320 tuyaux dans l'auditorium.

Le pianiste-organiste a dû inventer une dynamique qui se prêtait à la tessiture, au registre et à la puissance de l'orgue et des saxophones. Mission accomplie : leur souffle nous balade de la tempête à la brise, du murmure au fortissimo, du feu au silence, avec grâce. Ce travail d'orfèvre laisse la part belle à une improvisation magistrale, née de la belle écoute de deux musiciens qui s'admirent.

ABR - Orgue de R.F. Photo de C. Abramowitz
ABR - Orgue de R.F. Photo de C. Abramowitz ©Autre