Menu
Écouter le direct

"Radio Paris", le jaillissement groove et poétique du trio Weird Box

Publié lepar Catherine Carette
 Francesco Bearzatti, Bruno Angelini, Emiliano Turi - Photo de Valérie Kowski
Francesco Bearzatti, Bruno Angelini, Emiliano Turi - Photo de Valérie Kowski

Bruno Angelini, Francesco Bearzatti et Emiliano Turi nous embarquent dans une tornade jazz aux climats électroniques et hypnotiques.

Radio Paris est le nouvel album du power trio Weird Box, formé par le saxophoniste et clarinettiste Francesco Bearzatti, Bruno Angelini au piano, rhodes et claviers, et Emiliano Turi à la batterie. Un projet à part dans le travail de ces trois figures marquantes du jazz actuel, qui mènent aussi chacun une belle carrière de leader. 

Animés d’une curiosité sans limite et affranchis des frontières esthétiques, ils mêlent cette fois, sons électroniques, funk, free, rock et musique contemporaine sur une grosse base très groove assurée par le batteur et le claviériste. Embarquement immédiat dans la tension soutenue mais légère, de cette envolée électro virtuose à la fois fiévreuse et lyrique d'un trio en totale harmonie : 

Le projet est né en France au cours d’une résidence au Deux pièces-cuisine, une Scène de Musiques Actuelles du Blanc Mesnil, où les trois musiciens proposaient une master-class et des rencontres. En immersion avec les jeunes du lieu peu orientés vers le jazz mais déjà riches d’expériences musicales variées, le trio a eu envie d’aller vers leur énergie et vers les esthétiques qu'ils ont ressenties autour d'eux, généralement orientées vers le groove. "Nous vivons tous à Paris. La musique que nous avons créée est du jazz influencé par les musiciens de la banlieue parisienne. Ce sont des quartiers pauvres, où vous pouvez écouter beaucoup de rap et surtout des sons électroniques. Cela nous permet de communiquer plus facilement avec les jeunes générations, en particulier celles qui ne fréquentent pas les écoles de musique, les music-halls ou les clubs de jazz. C’est pourquoi l’album s’appelle Radio Paris.", dixit le saxophoniste. 

Après un premier concert en Italie, en première partie des New-yorkais de Brooklyn Funk Unlimited, ils ont enregistré à Udine, sur les terres natales de Francesco Bearzatti, dans le studio Artesueno, puis, rentrés en France, ils ont fait le mixage et la post-production au studio Taitbout, l'antre du batteur.  

Le flamboyant Francesco Bearzatti joue depuis longtemps de la musique acoustique avec le très raffiné Bruno Angelini. Leur connivence est limpide. "L’écouter au clavier est toujours inspirant, dit-il, car ses propositions ne sont jamais les mêmes d’un concert à l’autre. Il y a toujours beaucoup de surprises entre nous. D'un autre côté, Emiliano est un grand batteur précis et virtuose et il a également beaucoup d'expérience de la musique électronique et underground." Le batteur mène aussi une carrière solo dans un projet de techno minimale sous le nom de Don Turi. 

Radio Paris, paru sur le label italien Auand sera distribué en France le 25 juin.