Menu
Écouter le direct

"No Más" le free jazz incantatoire de Irreversible Entanglements

Publié lepar Guillaume Schnee
Irreversible Entanglements / Photo Bob Sweeney
Irreversible Entanglements / Photo Bob Sweeney

Le collectif de jazz avant-gardiste poursuit ses explorations musicales et activistes sur son deuxième album "Who Sent You?".

a suffit... Nous ne leur permettrons plus de diviser et de conquérir, de diviser et d'oppresser, de définir notre humanité." professe la poétesse et MC Moor Mother sur le titre No Más illustré par une vidéo en forme de brûlot poétique incarnant l'atmosphère afro-futuriste et révolutionnaire du quintet Irreversible Entanglements. Basés à Philadelphie, New York et Washington DC, les membres du collectif s'était déjà imposés en 2017 avec un premier album de free jazz contemporain et extatique. Le combo vient d'officialiser la sortie de leur deuxième long-format Who Sent You? attendu le 20 mars sur le label défricheur International Anthem.

La vidéo qui accompagne le titre, réalisée par le cinéaste et photographe Imani Nikyah Dennison à Johannesbourg, explore le concept d'Africains en quête de libération qui fuient la planète Terre. Un conte futuriste et militant boosté par les lignes de basse guerrières de Luke Stewart, le saxophone obsédant de Keir Neuringer, les cuivres cyberpunks d'Aquiles Navarro, la tempête rythmique des tambours de Tcheser Holmes et les incantations puissantes de Camae Ayewa (alias Moor Mother) également active en solo et membre de la version actuelle de l’Art Ensemble of Chicago. En décembre dernier, le collectif partageait Homeless/Global, un poème sur l'exil et un titre de 23 minutes d'improvisations live issu des premières prises studio de l'enregistrement de l'album.

Irreversible Entanglements est en concert le 20 mars au Palais de Tokyo à Paris.