Menu
Écouter le direct

"A Night At The Movies" quand Erroll Garner improvisait sur les musiques de film

Publié lepar Guillaume Schnee
Erroll Garner et Martha Glaser / photo Dorothy Siegel
Erroll Garner et Martha Glaser / photo Dorothy Siegel

Le label Mack Avenue réédite 12 albums du génial pianiste jazz enregistrés et sortis entre 1959 et 1976 avec une pléiade d'inédits comme ce "You and Me" présent sur "A Night At The Movies".

Dire que Erroll Garner est une des voix les plus originales de la musique contemporaine du XXe siècle sonne comme une évidence. Tout au long de ses 40 ans de carrière, Garner a publié plus de 200 compositions, dont certaines ont marqué l'histoire comme Laura, Play Piano Play et bien sûr Misty, le standard jazz le plus enregistré après Satin Doll de Duke Ellington. Son disque le plus célèbre est Concert By The Sea, enregistré à Carmel en Californie en 1955. Il quitte Columbia et fonde ensuite Octave Records dont les albums sont progressivement remasterisés et réédités par Mack Avenue. Douze albums, souvent méconnus comme Dreamstreet Closeup in Swing, One World Concert , A New Kind of Love ou ce A Night at the Movies sorti en 1965, une des dernières sessions studio de son mythique trio avec Eddie Calhoun (basse) et Kelly Martin (batterie).

Né à Pittsburgh, en Pennsylvanie, le 15 juin 1921, Erroll Garner défiait en permanence les conventions; il ne savait pas lire la musique, préférant jouer d’instinct, et sa petite taille (il jouait perché sur un tabouret surélevé par des annuaires de la ville de New York) faisait de sa maîtrise du clavier un véritable challenge. Pianiste autodidacte, son oreille, sa technique et sa dextérité lui permirent de développer un style mélodique et un swing orchestral typique qui lui ont valu un grand succès populaire. Erroll Garner a grandi avec eux, jouant parfois du piano dans la fosse des cinémas quand il était jeune. Il apparaissait lors des séances de vaudeville en matinée du samedi dans une grande maison de cinéma de Pittsburgh. Plus tard il a composé pour le cinéma.

L'immédiateté de ses représentations, associée au sentiment instinctif de Garner de transformer tout ce qu'il voit, entend et pense en termes musicaux, sont présents sur l'album A Night At The Movies. Garner improvise ici sur 13 chansons immortelles de films, reflétant avec spontanéité ses impressions, improvisant et fredonnant sur leurs mélodies et capturant l'essence de stars comme Bogart, Garland, Brando, Bergman et bien d'autres. Il suffit de fermer les yeux et d'essayer d'identifier le film concerné par ces envolées de swing libre.

Les 8 autres rééditions (Campus Concert, That’s My Kick, Up in Erroll’s Room, Feeling is Believing, Gemini, Magician, Gershwin & Kern) sortiront d’ici juin 2020, soit 1 an avant la célébration du centenaire de la naissance d’Erroll Garner (15 juin 1921).