Menu
Écouter le direct

Naïssam Jalal fait résonner le Cri de la Terre

Publié lepar Catherine Carette
Naïssam Jalal | Photo : Seka
Naïssam Jalal | Photo : Seka

La flûtiste franco-syrienne dévoile le clip poignant de son double-album "Un Autre Monde" avec le quintet Rhythms of Resistance, à découvrir en avant-première.

Pour les 10 ans de son ensemble Rhythms of Resistance qui marie jazz et musique savante, musiques orientales et européennes, Naïssam Jalal publiera un double CD en février 2021, l'un en quintet enregistré en studio et l'autre en live avec l'Orchestre National de Bretagne sous la direction de Zahia Ziouani. Si le propos de Un Autre Monde met en lumière les espoirs et les combats pour construire un monde empathique et aimant, il est aussi un cri d'alarme devant les catastrophes sociales et écologiques, comme en témoigne le titre Buleria Sarkhat Al Ard, (Le Cri de la Terre) à découvrir en avant-première. :

Le clip imaginé par Naïssam et Béatrice Kordon a été tourné à la raffinerie de pétrole de Grandpuits en Seine et Marne qui devrait laisser place à un projet de reconversion centré sur la production de biocarburants et de bioplastiques. C'est dans cet environnement insolite qui mêle la flore et le béton, que le quintet évolue. On plonge dans la magnificence sauvage de la nature, sous les bons auspices de l'arbre majestueux et protecteur, des montagnes que l’on voudrait éternelles … Puis le rythme s’emballe pour révéler les villages engloutis, les incendies des forêts, les villes détruites par les bombes, le massacre de la vie animale … le chaos déclenché par la folie humaine. 

J’ai tenté de prêter ma voix à la terre pour faire entendre son cri, le cri du vivant, des espèces et de la nôtre aussi.

Pour ce morceau, explique la compositrice, comme dans le Samaii, (l'une des formes instrumentales orientales les plus anciennes et les plus élaborées), "j’ai détourné le rythme traditionnel du flamenco Buleria qui est un rythme en 12 temps. Il y a une alternance du 12/8 et du 4/4 fondé sur l’équivalence de la noire et la noire pointée".

Naïssam Jalal Quintet
Naïssam Jalal Quintet

Invitée en tant que compositrice associée à l’Estran théâtre de Guidel, Naïssam Jalal a imaginé pour ce double-album, un répertoire à deux visages, pour quintet et orchestre symphonique, et en trois dimensions : onirique et utopiste, sociale et anti-raciste, et écologique.    

Comment résister à la déshumanisation du monde quand le centre des priorités est le profit ? Comment rêver un rapport au vivant qui se fonderait sur l’équilibre et non la prédation ? Sur cette musique engagée qui traduit la beauté du monde et son extrême violence, la flûte, le nay et la voix de Naïssam Jalal se mêlent aux saxophones ténor et soprano et aux percussions de Mehdi Chaïb, à la guitare et au violoncelle de Karsten Hochapfel, à la contrebasse de Damien Varaillon et à la batterie d'Arnaud Dolmen.  

J’ai voulu explorer de nouveaux territoires au niveau du sens comme de la matière sonore, et continuer inlassablement à mélanger les esthétiques, les traditions pour laisser fleurir Un Autre Monde, dans lequel nous pourrions vivre si les guerres, la haine et l’argent ne nous empêchaient pas de le façonner dans l’argile de nos rêves. 

Le double-album Un autre Monde sort le 5 février 2021 sur le label Les Couleurs du Son / L’autre distribution

En concert :

12 février au Millau Jazz Festival – Un autre monde
13 mars à Sevran - Symphonie d’un autre monde
28 mars à Jazz au Fil de l’Oise - Persan - Un autre monde
30 mars à Paris au Café de la Danse - Un autre monde