Menu
Écouter le direct

"MONK'estra Plays John Beasley", nouvel hommage vivifiant au maître

Publié lepar Catherine Carette
John Beasley - photo de Rob Shanahan
John Beasley - photo de Rob Shanahan

Le leader et pianiste John Beasley prolonge l'héritage du légendaire Thélonious Monk avec son orchestre flamboyant.

Après MONK'estra Vol. 1 en août 2016 et le volume 2 en 2017, John Beasley poursuit son immersion dans l’univers de Thelonious Monk, compositeur hors-norme d'un immense répertoire dont certains morceaux sont devenus de grands standards. A cette revisite enrichie d'harmonies contemporaines, il ajoute quelques œuvres personnelles et celles d'artistes qui ont eu une importance majeure sur sa carrière. A ses côtés, un septuor de musiciens hors-pairs et des invités prenant plaisir à naviguer dans les excentricités de l'un des plus mystérieux créateurs de la musique américaine. 

John Beasley a joué avec des artistes comme Miles Davis, Freddie Hubbard, Ron Carter, Diane Reeves, Billy Hart, Chris Potter, John Patittuci, Marc Turner, Christian McBride, Kenny Garrett... et a notamment composé pour la saga Star Trek. 

Pour cet hommage à Monk dont les deux premiers volumes se concentraient davantage sur ses talents d'arrangement, il impose pour la première fois sa propre musique et met en valeur le talent de son orchestre et de ses invités redoutables : l'harmoniciste Grégoire Maret sur Monk’s Mood ; l'organiste Joey DeFrancesco sur le medley Rhythm-A-Ning/Evidence ; le flûtiste Hubert Laws sur Locomotive, le batteur Vinnie Colaiuta sur Sam Rivers, le bassiste John Patitucci sur le titre Five Spot en clin d'oeil au mythique club de jazz New-Yorkais ; ou encore le magnifique chanteur baryton Jubilant Skyes qui sublime quelques compositions originales et des classiques de Monk, de Charlie Parker et de Duke Ellington. 

"Le groupe tire sa mission de l'audace, du courage et de l'expérimentation de Monk. Il était toujours prêt à lâcher prise, à laisser tout ce qui arriverait et à en faire de la musique, tout en conservant son sens unique du groove. 

MONK’estra Plays John Beasley - photo de Rob Shanahan
MONK’estra Plays John Beasley - photo de Rob Shanahan

De swings réjouissants en funk débridés à l'explosivité afro-cubaine, l'album rend aussi hommage à Sam Rivers et Hugh Masekela, deux musiciens légendaires à qui John Beasley consacre un titre : Sam Rivers, une pièce inspirée des albums Blue Note du grand saxophoniste et Masekela, en hommage à l'emblématique trompettiste et activiste sud-africain. 

MONK’estra Plays John Beasley est sorti le 21 août sur le label Mack Avenue Records

MONK’estra Plays John Beasley
MONK’estra Plays John Beasley