Menu
Écouter le direct

McCoy Tyner, éminent pianiste et compagnon de Coltrane, est mort

Publié lepar FIP.fr
McCoy Tyner au Middelheim Jazz Festival en 2010 en Belgique (Peter Van Breukelen/Redferns)
McCoy Tyner au Middelheim Jazz Festival en 2010 en Belgique (Peter Van Breukelen/Redferns) ©Getty

L’immense musicien américain est décédé ce vendredi à l’âge de 81 ans.

C’est une légende du jazz qui vient de disparaitre. L’éminent pianiste américain Alfred McCoy Tyner est mort à l’âge de 81 ans, a annoncé sa famille il y a quelques heures sur les réseaux sociaux sans autre précision :

Musicien remarquable, McCoy Albert Tyner était surtout connu pour avoir joué dans le John Coltrane Quartet, l’un des plus célèbres de l'histoire du jazz. La musique de Tyner, influencée par Coltrane et Chick Corea, mêlait les esthétiques du jazz modal, du hard bop, du jazz fusion et du free jazz, se servant d’instruments tels que le clavecin, le célesta et le koto, méconnus dans le monde du jazz .

Initié à la musique et au piano par sa mère, McCoy Tyner avait découvert très tôt le jazz. Il étudia ensuite la musique à la West Philadelphia Music School et la Granoff School of Music avant de rencontrer à Philadelphie les pianistes Richie et BudPowell, desquels il reçut de nombreux conseils sur la technique du piano jazz. 

Et c'est encore à Philadelphie qu’il rencontre pour la première fois le saxophoniste John Coltrane, et intègre son fameux Quartet en 1960 où il rejoint Jimmy Garrison à la contrebasse et Elvin Jones à la batterie. Il enregistre alors en 1960 avec cet ensemble l’album My Favorite Things , un disque incontournable de l’histoire du jazz. Il poursuit ensuite sa collaboration sur d'autres albums avec John Coltrane (pour les labels Atlantic puis Impulse ) et comme sideman pour le label Blue Note en accompagnant des artistes tels que Freddie Huybbard, Lee Morgan, Stanley Turrentine, ou Wayne Shorter.

McCoy Tyner quitta le quatuor de John Coltrane en 1965 et commença l’année suivante à enregistrer sous son propre nom pour le label Blue Note, produisant plusieurs albums « post -bop » tels que The Real McCoy (1967), Tender Moments (1967), Time for Tyner (1968), Expansions (1968) et Extensions (1970). Il enregistre ensuite pour le label Milestone à partir de 1972 : il produit notamment l’album Sahar en 1973 puis, s’inspirant de ses expériences musicales avec John Coltrane, il ajoute à sa musique un élément musical africain et asiatique. En 1978, il effectue une tournée avec le Milestone Jazzstars, avec Sonny Rollins au saxophone ténor, Ron Carter à la contrebasse et Al Foster à la batterie. Ces dernières années, il tournait encore avec son quartet composé de Gary Bartz au saxophone, Gerald Cannon à la basse et Eric Kamau à la batterie.