Menu
Écouter le direct

Marc Ducret dévoile 2 titres de son impérieux "Lady M"

Publié lepar Catherine Carette
Marc Ducret - Photo de Laurent Poiget
Marc Ducret - Photo de Laurent Poiget ©Autre

Enfin l'album du projet fou du guitariste s'emparant de la tragédie shakespearienne "Macbeth" ! Dans les bacs le 26 avril.

Le jeu unique et brillant de Marc Ducret en fait un acteur majeur des scènes jazz et musiques improvisées. Passionné de littérature, il se penche sur le personnage de Lady Macbeth dans son célèbre monologue de l'acte V, car pour lui, elle est l'essence du conte. De retour de la guerre, le Général Macbeth croise les prophéties de 3 sorcières, miroirs de ses ambitions : Il portera la couronne. Le désir d’éliminer le roi Duncan s’empare de lui. Encouragé par son épouse, il passe à l’acte : « *Bandez votre courage comme un arc et nous n’échouerons pas * ».

Marc Ducret revisite le mythe avec une écriture contemporaine, comme en témoigne le titre *That which has made them drunk * à découvrir en avant-première. La guitare électrique et l'orchestre s'agitent et la soprano Léa Trommenschlager incarne une Lady Macbeth triomphante. Dans ce morceau musclé introduit par un solo de Marc Ducret, la voix utilisée dans le mode opératique est plaquée sur une rythmique inhabituelle :

La chanteuse lyrique s'aventure dans divers répertoires, classiques, baroques, contemporains …" *Elle est vraiment hyper ouverte, * précise Marc Ducret. C'est terminé l'époque des frontières entre ces artistes qui ne se rencontraient jamais. Ces jeunes là n'ont rien à faire des clivages. "

Fasciné par la répétition, le guitariste a composé un opéra de chambre en 3 séquences musicales qui redisent le même texte noir porté par le contre-ténor, puis la soprano et enfin par les 2 voix. "*On tourne en rond * ", explique t-il "Le remord c'est quand tu te cognes à quelque-chose. *Et ce n'est pas avec sa mort que ça s'arrête". * C'est la litanie de l'impossible repos. "*Ce qui est passionnant pour moi à transcrire en musique, c'est que Lady M ne fait rien. Ce n'est pas une criminelle. Après le drame, elle prend toute l'horreur dans la figure. Tout se passe dans sa tête et elle en meurt. * Incarnée ici par la voix divine du contre-ténor Rodrigo Ferreira, elle supplie le sommeil de venir

"*Rodrigo chante merveilleusement bien. Et comme pas mal de contre-ténors actuels, il est aussi musicien que chanteur". * Pour cette oeuvre phénoménale créée il y a 2 ans, l'orchestrateur s'est entouré d'instrumentistes virtuoses et improvisateurs(trices) inspirés(ées) : Sylvain Bardiau (trompette, bugle), Samuel Blaser (trombone), Catherine Delaunay (clarinette, cor de basset), Liudas Mockunas (saxophones, clarinette basse), Régis Huby (violons), Bruno Ducret (violoncelle), Joachim Florent (contrebasse) et Sylvain Darrifourcq (percussions, batterie, électronique). "*C'est un grand bonheur. Ils ont un échantillon très large. Pour moi c'est un soulagement de bosser avec des gens comme ça, et aussi investis dans la création ! * "

Lady M en répétition - Photo de Laurent Poiget
Lady M en répétition - Photo de Laurent Poiget ©Autre

Le grand studio midilive de Villetaneuse a accueilli ce magnifique orchestre. "Avec les voix lyriques je n'avais pas envie qu'on se mette des casques sur la tête", précise Marc Ducret. Ils ont enregistré tous ensemble sous la houlette de l'ingénieure du son Céline Grangey qui les accompagne aussi en concert. "Elle a réalisé des choix impossibles. C'est son disque à elle " dixit Marc Ducret.

L'album sort le 26 avril sur le label (illusions)

Concert de sortie : samedi 4 mai à 20h30 au Pan Piper - Paris

 21 septembre au Festival Les Emouvantes - Marseille

 7 décembre à Radio France - Paris