Menu
Écouter le direct

Les dialogues tempérés de Christophe Panzani

Publié lepar FIP.fr
Christophe Panzani / E. Lavin
Christophe Panzani / E. Lavin

Le saxophoniste sort "Les Mauvais Tempéraments", album novateur et passionnant construit en duo saxophone-piano avec Yaël Naïm, Eric Legnini, Edouard Ferlet, Guillaume Poncelet, Yonathan Avishaï, Tony PAeleman, Leonardo Montana, BIGYUKI.

Membre d'Electro Deluxe, The Watershed, Hocus Pocus ou Thief, complice de Carla Bley, Ben l’Oncle Soul, Somi, Florian Pellissier ou Anne Paceo sur Circles et Bright Shadows, le saxophoniste brouille les pistes, envisageant la musique comme un territoire d'explorations infinies et collectives. Après son l'album Les Âmes perdues, Christophe Panzani continue d'étudier les possibilités du dialogue entre le piano et son saxophone ténor. Sur Les Mauvais Tempéraments, sorti sur jazz&people, l'alchimiste a choisi d'ouvrir le spectre sonore de son jazz en proposant à ses complices pianistes de s'aventurer dans les sonorités différentes des tempéraments anciens, recourant à des accordages de sons anciens connus des clavecinistes et des musiciens de musique baroque.

D’aussi loin que je me souvienne je n’ai jamais aimé les tierces majeures. Elles m’ont toujours donné une étrange sensation désagréable, aigre... Jusqu’au jour où un accordeur de piano m’a fait entendre une tierce majeure « naturelle » ! Un vrai choc pour moi. Majeur et doux en même temps, c’était inouï.

La plupart des protagonistes de ces « Mauvais Tempéraments » avaient déjà pris part à l’élaboration des « Âmes perdues ». On retrouve ainsi, parfois seuls, parfois en duo,  parfois à quatre mains, les pianistes Yonathan Avishai, Edouard Ferlet (dans le salon duquel s’est déroulée une bonne partie des enregistrements), Tony Paeleman (également  auteur de la prise de son), Leonardo Montana et Guillaume Poncelet. Enrichissant le projet de la singularité de leurs personnalités, Eric Legnini, Yael Naim et BIGYUKI  accompagnent, chacun à leur manière, vers de nouveaux espaces, le cheminement de Christophe Panzani.

Christophe Panzani et ses partenaires joue sur tout type de pianos, préparé ou non, usent du re-recording et de jeux de reflets sonores. Ils brouillent nos repères pourtant la magie est là, l'émotion règne sur les dix pièces de cette oeuvre, étrange et sensible, où chaque son se charge d’une intensité émotionnelle propre.