Menu
Écouter le direct

Le big band rugissant du magicien Jimi Tenor

Publié lepar Ghislain Chantepie
Jimi Tenor et le UMO Jazz Orchestra à Helsinki | Photo : Nicole Willis
Jimi Tenor et le UMO Jazz Orchestra à Helsinki | Photo : Nicole Willis ©Radio France

[Exclu] L'improvisateur scandinave dévoile le 18 septembre « Mysterium Magnum », un album instrumental extrapolé par l'Orchestre national de Jazz finlandais. Découvrez en avant-première "Blue Ural", premier extrait de ce nouveau projet.

A bientôt 50 ans, Jimi Tenor est un ovni musical élégant et qui traverse habilement les époques. Pour beaucoup, il demeure le mutant pop d’Intervision  et d’Out of Nowhere, deux albums de groove techno alambiqué qui l’avaient révélé au monde à la fin des années 90. Signé sur le label anglais Warp Records, le Finlandais étonnait alors par son impertinence mélodique, ses arrangements mystérieux, et son cocktail musical parfois compliqué, mais transpirant toujours une soul instinctive qui l’a fait courir plusieurs lièvres à la fois.

Déjà à l’époque Jimi Tenor voyait loin, aspiré par d’autres rythmes et à la recherche d’esthétiques inconnues, appelé par beaucoup également derrière la console - notamment par sa compagne Nicole Willis. Au sax, à la flûte ou aux synthés, il se frotte ainsi en 2010 à l’afro-beat du légendaire batteur Tony Allen pour l’enregistrement du dernier (et plus réussi) volet de la série Inspiration Information. Le retour aujourd’hui de ce producteur talentueux et inclassable à la tête d’un orchestre national de jazz attise donc la curiosité, à défaut de vraiment étonner.

Découvrez en exclusivité sur fip.fr le titre « Blue Ural », extrait de l'album « Mysterium Magnum » :

Aux commandes de son synthé russe, Tenor convole sur ce nouveau disque avec un jazz libéré, parfois expérimental (Sähköinen Laji ), mais qui formule sa musique avec une intelligence et une hardiesse qui forcent une nouvelle fois l'admiration.

Entièrement instrumental,* « Mysterium Magnum »*  est en effet un concentré de ce que Jimi Tenor aime, et sait faire. Le compositeur a de longue date une oreille de cinéaste, et exploite à merveille sur ce projet la fougue du big band pour offrir à ses fantasmes de films noirs (Kratera, I Was There ) la vigueur d’un orchestre. Interludes, saisons, et ambiances se succèdent ainsi sur ce nouvel album qui dévoile au fil du jazz les inspirations les plus excentriques du Finlandais, et qui promet - on l'espère - un prochain live rocambolesque.

Jimi Tenor 585 2
Jimi Tenor 585 2 ©Radio France

*« Mysterium Magnum » * est attendu le 18 septembre prochain sur le label indépendant finlandais Herakles Records. Découvrez également cet album dans la prochaine émission de Sous les jupes de Fip  lundi 14 septembre à 20h.

Tracklisting :

  1. Naulamatto  
  1. Blue Ural  
  1. Mysticum Minus  
  1. Kratera  
  1. I was There  
  1. Ghost Warrior  
  1. Koneen Sydän  
  1. Sähköinen Laji  
  1. Sekava Kela  
  1. Selvänäkijä  
  1. Kollaasi  
  1. Huumatun Pako