Menu
Écouter le direct

Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery enchantent le Millau Jazz Festival

Publié lepar Guillaume Schnee
Thomas de Pourquery et Laurent Bardainne au Millau Jazz Festival 2021 / Guillaume Schnee / RF
Thomas de Pourquery et Laurent Bardainne au Millau Jazz Festival 2021 / Guillaume Schnee / RF ©Radio France

Avec leurs formations Tigre d'Eau Douce et Supersonic, les deux saxophonistes ont offert une soirée inoubliable au public du festival qui célébrait sa 30ème édition.

Chaque été, mi-juillet, le Millau Jazz Festival se fait le miroir de la diversité des musiques jazz d'aujourd'hui alliant exigence artistique et convivialité. Malgré les contraintes sanitaires, les organisateurs et leurs 75 bénévoles n'ont rien perdu de leur détermination à nous offrir cette parenthèse salvatrice de musique et de partage en s'installant pour la deuxième fois dans les jardins à la française du château de Sambucy.

Un lieu qui comme par magie s'illumine de mille couleurs la nuit tombée, tel un tableau vivant, ajoutant un peu plus de féerie à cette 30ème édition qui a notamment accueilli le Louis Matute Quartet, You, Avishai Cohen, Tony Paeleman ou Ray Lema. Avide de retrouver la ferveur et les émotions de la musique en live, le public était présent au rendez-vous, communiant à chaque concert avec les artistes comme pour cette soirée du 22 juillet, qui recevait le trio Rouge, le Tigre d'Eau Douce de Laurent Bardainne et le Supersonic de Thomas de Pourquery.

Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery - Millau Jazz Festival / Guillaume Schnee / RF
Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery - Millau Jazz Festival / Guillaume Schnee / RF ©Radio France

Le public a d'abord été séduit par le jazz rêveur et les volutes swing oniriques du trio Rouge (Lauréat Jazz Migration 2020) composé de la grande pianiste Madeleine Cazenave et de ses deux alchimistes du rythme, Sylvain Didou à la contrebasse et Boris Louvet à la batterie. Au crépuscule, le saxophoniste Laurent Bardainne investissait la grande scène, accompagné de son Tigre d’Eau Douce, offrant au public, rapidement sous hypnose un instant de pur bonheur et naviguant avec élégance et générosité entre des mélopées soulful et des chorus free jazz. 

Toute la magie de cette soirée était alors installée, puissante, de celle que le jazz nous offre parfois quand les mélodies somptueuses vous touchent l'âme avant que le swing et le groove ne vous fassent vibrer, danser. Et c'est bien debout et dansant que les festivaliers ont accompagnés les derniers titres du concert. Love Is Everywhere, le titre de l'album de ce Tigre d’Eau Douce aurait bien pu être celui de cette soirée-.

Le Tigre d'Eau Douce (Roger Raspail-Philippe Gleizes) au Millau Jazz Festival / Guillaume Schnee / RF
Le Tigre d'Eau Douce (Roger Raspail-Philippe Gleizes) au Millau Jazz Festival / Guillaume Schnee / RF ©Radio France

L'enchantement était toujours là quand Laurent Bardainne et l'organiste Arnaud Roulin remontaient sur scène, cette fois complices de Thomas de Pourquery et de son supersonic. Avant de nous présenter sur scène les titres de son nouvel album Back To The Moon, le saxophoniste et chanteur barbu nous confiait : "Je n'ai choisi que des sites exceptionnels pour la tournée estivale de supersonic et Millau en fait bien sûr parti". 

Rares sont les formations qui peuvent distiller l'amour tout en explorant librement les galaxies tempétueuses du free jazz, l'énergie du rock ou du funk psychédélique. Ce collectif d'extraterrestres virtuoses y est parvenu, glissant à l'envi quelques douces sucreries pop non identifiées et communiant avec le public dans des chorégraphies aussi improbables que jubilatoires dans une ambiance de grand-messe païenne.

L'association du Millau Jazz Festival propose aussi une programmation de saison qui vient conforter la présence du jazz sur le territoire. Retrouvez toutes les informations ▶