Menu
Écouter le direct

La transe sidérale de Thomas de Pourquery & Supersonic

Publié lepar Catherine Carette
Supersonic - Back To The Moon - Photo Floriane de Lassée / Nicolas Henry
Supersonic - Back To The Moon - Photo Floriane de Lassée / Nicolas Henry

Le combo magnétique dévoile "Yes Yes Yes yes ", un premier single pop et sensuel d'un nouvel album attendu en septembre.

Le saxophoniste, chanteur, auteur-compositeur Thomas de Pourquery est un soleil qui tente sans cesse de décrocher la lune. Aux commandes de la capsule Supersonic habitée joyeusement par ses prodigieux compagnons Laurent Bardainne, Fabrice Martinez, Arnaud Roulin, Frederick Galiay et Edward Perraud, leaders ou sidemen sur des projets à large spectre, il navigue loin des codes esthétiques normés, entre jazz, pop, improvisation barrée, rock progressif, funk psychédélique, musique contemporaine, électronique, africaine... "En avant-goût, avant-première, amuse-gueule ou encore préambule de champagne ", souffle  Thomas de Pourquery, on écoute Yes Yes Yes Yes le premier extrait dévoilé aujourd'hui de ce Back To The Moon enjôleur. Un titre glissé dans la playlist concoctée par FIP pour l’astronaute Thomas Pesquet, en mission à bord de l’ISS. 

Supersonic est né en 2011 à l’occasion d’une résidence à la Dynamo de Banlieues bleues. Pour son premier album en tant que leader, Thomas de Pourquery et ses comparses se faisaient traverser par la musique céleste du pianiste et compositeur Sun Ra, prince du free-jazz et génial visionnaire. En 2017, sortait le deuxième album Sons Of Love, témoin des voyages oniriques fous du saxophoniste. Pour ce nouveau disque, Back To The Moon, aux multiples inspirations, Thomas de Pourquery avait dans sa besace les réminiscences du court-métrage The Bride, de Vincent Paronnaud aka Winshluss (co-auteur de Persépolis) qui met en scène Supersonic dans un monde en ruine peuplé de morts vivants. Il intègre aussi une belle rencontre avec des musiciens congolais en 2018 à Pointe-Noire et Brazzaville. 

Thomas de Pourquery - Photo Floriane de Lassée / Nicolas Henry
Thomas de Pourquery - Photo Floriane de Lassée / Nicolas Henry

Et si la musique est l'aliment de l'amour pour Shakespeare, c'est l'amour qui semble nourrir les partitions enflammées de Thomas, parsemées d'accroche pointée, de temps d'extase et de silence. Bien-sûr, le hors-temps confiné induit par la pandémie, marque les paroles des titres chantés qui "invoquent parfois la lumière au bout des ténèbres, entre surréalisme et futurisme". 

Si tu veux aller sur la Lune, vise la plus lointaine des galaxies.

Cette phase formulée par son père, Thomas de Pourquery l'a fait sienne. Le combo onirique nous livre une musique intense, baroque, libre, à la fois percutante et pleine de douceur, à la force d'attraction évidente, et un disque où l'on croise Mingus, E.T., Caetano Veloso en kikongo, un robot et des chansons épiques. 

Si vous voulez vous laisser traverser par une onde choc régénératrice, allez les voir en concert ! 

TOUR DE CHAUFFE 

10.07 WORLDWIDE FESTIVAL (SETE)
15.07 MARSEILLE JAZZ DES CINQ CONTINENTS
18.07 LES NUITS DE FOURVIÈRE (LYON)
22.07 MILLAU JAZZ FESTIVAL
24.07 FESTIVAL JAZZ A JUNAS

Back To The Moon sort le 17 septembre sur le Label Lying Lions Productions