Menu
Écouter le direct

La crème du jazz mutant réunie dans une nouvelle compilation

Publié lepar Ghislain Chantepie
Christian Scott aTunde Adjuah à Portland en 2019 (Anthony Pidgeon/Redferns)
Christian Scott aTunde Adjuah à Portland en 2019 (Anthony Pidgeon/Redferns) ©Getty

La chaine américaine Adult Swim a rassemblé Yazz Ahmed, Christian Scott, Colin Stetson et bien d’autres dans une collection de raretés à découvrir en écoute intégrale.

C’est un manifeste rare, riche et totalement gratuit que vient de mettre en ligne cette semaine la chaine américaine Adult Swim. Convaincu de l’influence du jazz sur les productions musicales jouées sur son antenne, la station TV par le biais de son producteur Luke Rhodes a ainsi choisi de célébrer l’inventivité et le panache de ceux qui écrivent aujourd’hui l’avenir de la note bleue. Pour ce faire, elle a réuni au sein d’une compilation intitulée New Jazz Century une quinzaine d’artistes, musiciens et producteurs anglo-saxons qui, tous, ont offert à cette œuvre collective une pièce inédite, sortie des tiroirs, composée ou interprétée spécialement pour l’occasion.

Le casting de cette collection de raretés frappe par sa fraicheur et mêle des figures du jazz moderne à des expérimentateurs venus d’autres horizons musicaux. Parmi les grands noms, on retrouve le surdoué de la Nouvelle-Orléans Christian Scott qui offre au projet les flûtes nocturnes de son titre Huntress, un morceau aperçu seulement cet été au détour de son album live Axiom. A la trompette toujours, la talentueuse Londonienne Yazz Ahmed qui fut l’une des pionnières de la nouvelle scène jazz anglaise ouvre quant à elle cette compilation avec un Dawn Control atmosphérique.

Plus loin, ce sont les Sons of Kemet, le quartet du clarinettiste Shabaka Hutchings, qui se font entêtants à coup de basses reggae dans un hommage à Groundation. A l’autre bout du disque, le batteur de Chicago Makaya McCraven mène pour sa part une virée électrique sur son cinétique Crash Course. Autre invité de choix, le percussionniste londonien Sarathy Korwar, remarqué l’an dernier avec un album vivifiant, brouille les pistes dans la polyrythmie de son At a Speed of Light. Ou encore le talentueux Colin Stetson et son impressionnant When We Would Run (All Our Futures Embrace), longue chevauchée entre bourdons et indus en forme de diamant brut.

Signe de l’ouverture qui fonde ce New Jazz Century, on y retrouve d’autres esprits libres tel que Dave Harrington, ancien comparse de Nicolas Jaar dans l’aventure Darkside, et qui s’allie ici à l’inclassable guitariste Nate Mercereau autour d’une transe lo-fi baptisée Things Move Quickly When They Feel Right. Ou encore l’improvisatrice Jessica Ackerley qui a choisi de lancer les cordes de sa guitare sur les traces du free-jazz. Assurément oui, le jazz fait la force dans ce siècle aussi.

"New Jazz Century", la nouvelle compilation d'Adult Swim, est disponible en écoute intégrale à cette adresse.