Menu
Écouter le direct

Jazz à Vienne dévoile sa programmation 2021

Publié lepar Catherine Carette
Jazz à Vienne 2021 - Affiche de Juanjo Guarnido
Jazz à Vienne 2021 - Affiche de Juanjo Guarnido

La 40e édition du festival Jazz à Vienne est maintenue du 23 juin au 10 juillet, avec Marcus Miller, Arlo Parks, Brad Mehldau, Julia Sarr, Vincent Peirani, Anne Pacéo, Ayo, Jamie Cullum, Avishaï Cohen, Kyle Eastwood...

L’été 2020, comme tous les festivals d’été, Jazz à Vienne n’a pas pu fêter son quarantième anniversaire. Cette année toute l’équipe se prépare à vous faire vibrer lors de 18 somptueuses soirées au Théâtre Antique. Une programmation grandiose qui mêle légendes du jazz à la nouvelle génération. Cette année le festival propose des hommages à Michel Petrucciani, Randy Weston et Rachid Taha. 

Le bassiste, compositeur, producteur Marcus Miller et Jazz à Vienne entretiennent une belle histoire d'amour. Il a déjà joué sept fois sur la scène du théâtre antique. Cette année c'est une double carte blanche qui lui est offerte. Le 4 juillet il invite le jeune guitariste prodige Tom Ibarra et le 6 juillet, le tubiste virtuose Thomas Leleu.

Notez aussi la venue de Brad Mehldau qui faisait sa première apparition au festival en 1994 au sein du quartet de Joshua Redman. Il est revenu seul , en trio, mais aussi avec Kurt Rosenwinkel ou en duo avec Pat Metheny. Pour cette édition anniversaire il jouera en solo sur la scène du Théâtre Antique. 

Coup de cœur pour la soirée une soirée 100% féminine avec la chanteuse soul londonienne Lianne La Havas, la diva du Cap Vert Imany et la jeune chanteuse, musicienne et poétesse londonienne Arlo Parks, la révélation de l’avant-garde soul britannique : 

La Soirée AFRIQUE vous offre un triple plateau avec la chanteuse sénégalaise Julia Sarr, "Le rossignol du Mali" Salif Keïta, qui se fait de plus rare sur les scènes des festivals et Keziah Jones qui propose un concert et une live session avec le chorégraphe Qudus Onikeku.

Notez la carte blanche du trompettiste Erik Truffaz qui invite la chanteuse suisse Andrina Bollinger et le beatboxeur, rappeur, DJ et chanteur, auteur, compositeur et homme de radio, Sly Johnson. 

Ibrahim Maalouf qui soufflait il y a peu, ses 40 bougies autour de "40 mélodies" sur son dernier opus, vient fêter l’anniversaire de Jazz à Vienne en ouvrant sa musique aux traditions afro-cubaines et autres cultures latines, accompagné d’un grand orchestre de percussions et de cuivres. 

Notez encore l'hommage joyeux à Michel Petrucciani, rendu par Géraldine Laurent,  Laurent Coulondre, Andrea Motis, Flavio Boltro, Franck Avitabile, Jacky Terrasson, Géraud Portal et André Ceccarelli. Tony (le père de Michel Petrucciani) et Aldo Romano (son « découvreur») seront de la fête pour évoquer en mots et en musique la fabuleuse carrière de cet artiste hors catégorie.

Le contrebassiste israélien Avishaï Cohen a choisi Jazz à Vienne pour son unique concert estival avec son trio mythique composé du pianiste Shaï Maestro et du batteur Mark Guiliana.  

Coup de cœur pour la Carte blanche au magnifique accordéoniste Vincent Peirani qui, entouré de ses vieux copains, le saxophoniste Émile Parisien, le claviériste Tony Paeleman, le guitariste et bassiste Julien Herné et le batteur Yoann Serra avec qui il forme son groupe Living Being, les merveilleux Vincent Segal et Piers Faccini ainsi qu'un orchestre d’instruments à vent composé d’élèves de la classe classique du Conservatoire de Lyon. 

Autour du répertoire de l’album posthume Je Suis Africain du chanteur de Carte de Séjour, Rachid Taha se réuniront l’Armée Mexicaine, soit les derniers musiciens à l’avoir accompagné sur scène plus la chanteuse algérienne Amel Zen, son grand ami Miossec, le prince du raï Sofiane Saidi ou encore le griot berbère Habib Farroukh. 

Le programme complet est disponible sur https://www.jazzavienne.com/fr

à réécouter
Spéciale Jazz à Vienne 2019