Menu
Écouter le direct

Jazz à Vienne dévoile les premiers noms de son cru 2021

Publié lepar Catherine Carette
azz à Vienne - 40 ans - les premiers noms
azz à Vienne - 40 ans - les premiers noms

La 40e édition du festival mythique lance son cri du cœur pour l'été prochain : "LET THE MUSIC PLAY".

L'édition anniversaire tant attendue du festival Jazz à Vienne devait avoir lieu l'été dernier. C'est dire si l'équipe organisatrice est impatiente et prête à vous accueillir en même temps que tous les artistes qui feront la joie de cette manifestation estivale incontournable ... si la pandémie du Covid 19 veut bien nous oublier. Comme une prière ou un cri de joie, comme le chantait si bien Barry White : 

(...) Let the music play on / Que la musique continue de jouer / Just until I feel this misery is gone / Jusqu'à ce que je sente que cette misère est terminée..." !

Jamie Cullum et Anne Pacéo font l'ouverture de cette 40ème édition. La batteuse sacrée deux fois artiste de l’année aux Victoires du jazz, sortait Bright Shadows en 2019, un projet très personnel où elle se dévoile comme jamais :

Le 25 Juin c'est un triple plateau qui vous est offert avec la chanteuse sénégalaise Julia Sarr, la voix du Mandingue, Salif Keita qui se fait de plus rare en concert et Keziah Jones qui propose un concert et une live session avec le chorégraphe Qudus Onikeku. 

Le 28 Juin, soirée trompettes avec une carte blanche donnée à Erik Truffaz et un concert d'Ibrahim Maalouf qui souffle ses 40 bougies autour de "40 mélodies" sur son dernier opus, sans doute le plus émouvant :

Le 3 Juillet c'est une rencontre, en live, du dessinateur de l'affiche Jazz à Vienne 2021 Juanjo Guarnido avec le chanteur Hugh Coltman et ses musiciens qui viendront composer une œuvre hybride.

Jazz à Vienne 2021 - Affiche de Juanjo Guarnido
Jazz à Vienne 2021 - Affiche de Juanjo Guarnido

Le 5 Juillet le contrebassiste Avishai Cohen que nous recevions en avril dernier pour une session live, est un habitué de Jazz à Vienne. Il y revient avec le trio qui lui a permis d'affirmer sa singularité au milieu des années 2000, composé du pianiste Shai Maestro et du batteur Mark Guiliana.

Coup de cœur de FIP : cette même soirée présente une carte blanche donnée au génial accordéoniste Vincent Peirani que nous recevions en mai dernier pour une session live :