Menu
Écouter le direct

Jazz à Vienne 2019 : la programmation dévoilée

Publié lepar Catherine Carette
 Ben Harper sur les toits de la Maison de la Radio © R.F.
Ben Harper sur les toits de la Maison de la Radio © R.F. ©Autre

La nouvelle édition du festival reflète la tendance métissée du jazz actuel avec Sandra Nkaké, Ben Harper, Chassol, Chick Corea, Omar Sosa, Ibeyi, Hocus Pocus...

Comme à l'accoutumée, la 39ème édition du festival Jazz à Vienneinvite des stars internationales et témoigne de l'évolution permanente du genre avec la nouvelle génération. Que ce soit dans les jardins de Cybèle, au Club de Minuit, aux "After" du Jazz Mix ou dans le cadre magique du théâtre antique, le jazz et ses musiques cousines s'infiltrent dans toutes les pores de la ville de Vienne et au-delà, du 28 juin au 13 juillet avec 1000 artistes invités.

Cette année la programmation met en lumière la scène musicale des Caraïbes et s'attache à porter les voix de luttes et les influences réciproques de la musique sur les mouvements de contestations. Le Vendredi 28 juin au théâtre antique, la création Up above my head  commandée par Jazz à Vienne, ouvre le festival avec un trio inédit qui réunit les chanteuses et vocalistes Camille et Sandra Nkaké avec le compositeur pianiste Raphaël Lemonnier. Ils invitent le saxophoniste Raphaël Imbert à les rejoindre sur ce projet autour des gospels, des black convict songs et autres chants de lutte. En première partie, la diva néerlandaise originaire de Caroline du Nord, Michelle David & The Gospel Sessions lance les festivités avec leur gospel moderne :

Notre gros Coup de coeur  va pour la soirée du mercredi 10 juillet consacrée au *Bagatelles Marathon * du saxophoniste, clarinettiste, compositeur, producteur, arrangeur hyperactif John Zorn. Le créateur du label Tzadik, patron du club New-Yorkais The Stone, occupera la scène du théâtre antique de 20h à minuit avec 14 formations différentes. Ils joueront 50 de ses compositions tirées des 300 nouvelles écrites en 2015 et rassemblées sous le nom de Bagatelles. Pour cette création il a convié de merveilleux musiciens et musiciennes comme Sylvie Courvoisier, Mark Feldman, Dave Douglas, Joey Baron, Craig Taborn, John Medeski, Kris Davis …

Autre belle soirée, samedi 29 juin avec le génial, compositeur, pianiste, chanteur, showman canadien Chilly Gonzales qui présente un concert en pianovision (zoom sur le clavier et les mains du pianiste). Le même soir, Chassol fait dialoguer images originales et claviers sur son tout dernier spectacle Ludi  et le trio de Manchester Gogo Penguin mélange l’intime et l’incommensurable avec les compositions de son dernier opus cosmique A Humdrum Star.

Notez aussi la Soirée Blues  du lundi 1er juillet avec le guitariste, organiste et chanteur Zac Hamon, né dans l'un des berceaux du blues à Jackson (Mississipi) en 1ère partie de Ben Harper, artiste engagé pour le Tibet, activiste de Vote for Change  ou défenseur de la cause animale. Il présente les compositions de son album *Call It What It Is (2016) * avec The Innocent Criminals. En juillet 2018, il nous offrait une session live privée sur le toit de la Maison de la Radio :

Mardi 2 juillet, Jazz à Vienne propose un projet spécial avec le chanteur, vocaliste, infatigable expérimentateur Bobby McFerrin qui offre une relecture de ses Circlesongs  accueillies au festival en 1997. Cette fois il engage un dialogue choral improvisé avec l’ensemble Gimme 5 et la participation du public. Une autre voix de miel vient enchanter le théâtre antique ce soir là, c'est celle du crooner José James qui rend hommage, avec Lean on Me,  à l'un des plus grands représentants de la musique populaire américaine, Bill Withers.

Le lendemain, la Soirée Flamenco  accueille le pianiste Chick Corea et son Spanish Heart Band de virtuoses du jazz latin ou du flamenco moderne. Il fait revivre l'âme de Paco de Lucia en compagnie de Niño de los Reyes, étoile montante de la danse flamenca, du fantastique batteur Marcus Gilmore et du bassiste cubain Carlitos Del Puerto. En première partie, ne manquez pas le septet du gitan français d'origine andalouse Juan Carmona, maître de la guitare flamenca.

La New Generation  est à l'honneur jeudi 4 juillet avec l'octet londonien Kokorokodirigé par la trompettiste Sheila Maurice-Grey et leur soul jazz cuivré, nourri de leurs racines africaines et caribéennes. En seconde partie, le collectif de jazz fusion au groove incendiaire Snarky Puppy présente Immigrance, son dernier projet qui honore la multiculturalité. « *L’idée générale est que tout est fluide, en mouvement, et que nous sommes tous dans un état d’immigration permanent" * :

Soirée Hip-Hop le  vendredi 5 juillet avec le producteur britannique, guitariste prodige et chanteur Tom Misch et sa soul-jazz-hip-hop, suivi du groupe nantais Hocus Pocus. Cet été les 6 membres du groupe de rap métissé revisitent leurs succès mondiaux aux influences jazz, soul et funk en compagnie des cuivres d'Electro Deluxe. Le lendemain, le duo franco-cubain Ibeyi (hip-hop, pop électronique et sons traditionnels) formé par les sœurs Lisa-Kaindé et Naomi Diaz présentent un concert inédit avec le trompettiste Erik Truffaz. Autre temps fort de cette soirée consacrée à la voix, le chanteur Charlie Winston alterne ballades, compositions funky et expérimentations world, mêlant la kora de Toumani Diabaté et les tablas d’Aresh Druvesh.

La première soirée dominicale du festival consacrée aux Caraïbes  fait grimper le mercure en 3 temps avec le groupe Kassav, inventeur du zouk guadeloupéen qui fête son 40ème anniverssaire. Une création spéciale réunit les rythmes traditionnels antillais et mélodies afro-caribéennes du big-band créole MizikOpéyi et le doigté du pianiste guadeloupéen Alain Jean-Marie. La légende vivante de l'île de Tobago Calypso Rose, reine du calypso et de la soca, vient diffuser sa parole engagée pour dénoncer les injustices sociales :

Soirée Cuba  Lundi 8 juillet avec le pianiste Chucho Valdès et son fameux Jazz Batá 2, mais cette fois en quintet. Le maestro, héritier de la fusion du jazz et de la musique afro-cubaine invite le trompettiste louisianais Terence Blanchard pour un hommage à Roy Hargrove. Le pianiste Omar Sosa et la violoniste-chanteuse Yilian Cañizares invitent le percussionniste Gustavo Ovall pour leur hommage à l'eau : "Agua reflète nos traditions, nos émotions, notre nostalgie aussi. J’ai 53 ans, Yilian 35, et nous créons ensemble une musique contemplative, pleine d’humilité, de paix et de dignité " dixit le pianiste :

Mardi 9 juillet, la pianiste-chanteuse Diana Krall revient aux fondamentaux avec les titres de son dernier album Turn Up The Quiet, une relecture sentimentale de quelques grands standards du jazz. On vous conseille le projet *Ghost songs * du jeune guitariste parisien Paul Jarret, lauréat Adami, qui invite l'immense batteur Jim Black, renommé pour son jazz libertaire aux accents rock et grunge.

La Soirée Afrique  du Vendredi 12 juillet propose une création réunissant le saxophoniste congolais Manu Dibango et son Safari Symphonique  avec l'Orchestre National de Lyon et ses invités Flavia Coelho et Manou Gallo. La chanteuse malienne et poète engagée Fatoumata Diawara vient enivrer les arènes de Vienne avec sa folk wassoulou moderne au service des droits des femmes : .

Jazz à Vienne, c'est aussi le Club de Minuit  qui invite cette année l’un des grands noms de la guitare blue, Melvin Taylor et la nouvelle scène jazz avec notamment la flûtiste Naïssam Jalal pour sa quête de l'invisible ou encore le trompettiste prodige de la scène de Chicago Marquis Hill.

Les aventurières et curieux de tout poil ne manqueront pas les concerts riches de découvertes et de moments inédits du Jazz Mix  avec notamment la rencontre au sommet entre le percussionniste chanteur Pedrito Martinez et le pianiste protégé de Quincy Jones, Alfredo Rodriguez ou encore celle du talentueux Makaya McCraven avec le jeune groupe de Brooklyn soutenu par Christian Scott, Butcher Brown.

Le festival se termine dans la fièvre de sa All Night Jazz, du 13 au 14 juillet dans le théâtre antique avec notamment les semba, morna et fado de l’Angolais Bonga, le Obradović-Tixier Duo du pianiste français David Tixier et de la batteuse croate Lada Obradovic ou encore la chanteuse suédoise Neneh Cherry.

La programmation complète de Jazz à Vienne est à retrouver ici.

Jazz à Vienne 2019 - Affiche de Loustal
Jazz à Vienne 2019 - Affiche de Loustal ©Autre