Menu
Écouter le direct

The Jazz Defenders perpétue l'esprit soul-jazz des 60's

Publié lepar Guillaume Schnee
The Jazz Defenders / MKII
The Jazz Defenders / MKII

Le quintet anglais du pianiste George Cooper sort "Scheming", une collection de dix titres où le swing et le groove retrouvent toute leur musicalité.

Dans les années 60 Alfred Lion, Francis Wolff et l’ingénieur de son Rudy Van Gelder vont marquer l'histoire du jazz en réunissant sur leur maison de disques Blue Note les meilleurs musiciens bop et hard bop de l'époque. Au cours de cet âge d’or du label les jazzmen vont ajouter à leur technique sans pareille un soupçon de légèreté et de musicalité en mêlant leur bop au groove, au boogalloo ou à la musique latine. Sur son premier album Scheming, The Jazz Defenders défend avec modernité l'héritage jazz soul des grands albums d'Horace Silver, Grant Green, Donald Byrd, Lee Morgan, Kenny Burrell, Freddie Hubbard, jimmy Smith ou Lou Donaldson.

C'est au trentenaire George Cooper, un des plus formidables pianistes et organistes jazz du Royaume-Uni, qu'on doit la naissance en 2015 de ce quintet The Jazz Defenders composé des talentueux Nick Dover (sax ténor), Nick Malcolm (trompette), Ian Matthews (batterie) et Will Harris (basse). Des artistes qu'on a déjà entendu aux côtés d'Andy Sheppard, Clark Tracey, Get The Blessing, Pee Wee Ellis, Massive Attack, Rodriguez ou Nostalgia 77. Sorti sur Haggis Records, le label du combo funk The Haggis Horns, l'album Scheming est un pur bijou de ce jazz hard bop qui swingue, qui groove et qui danse avec une fausse décontraction.

The Jazz Defenders couv "Scheming"