Menu
Écouter le direct

"Hors Temps", l'envol d'Edward Perraud, à fleur de peaux

Publié lepar Catherine Carette
Edward Perraud - Photo de Marit Kytöharju
Edward Perraud - Photo de Marit Kytöharju

Le poète de la percussion et de la batterie ouvre une voie des possibles magistrale avec les merveilleux Bruno Angelini et Arnault Cuisinier, sur son album attendu le 2 avril.

Après le Synaesthtetic Vol 2 Beyond the predictable touch porté par son propre label Quarkrecords et Espaces (paru sur Label Bleu) en trio avec Paul Lay et Bruno Chevillon, le percussionniste, batteur, compositeur, photographe, Edward Perraud développe avec son nouvel opus, un langage vibratoire céleste en compagnie du pianiste Bruno Angelini et du contrebassiste Arnault Cuisinier, compagnons rêvés pour ce voyage de l'âme. L'extrait tiré des "Petits poèmes en prose, Les paradis artificiels" de Baudelaire Anywhere out of the world (N'importe où hors de ce monde) est une des étincelles qui allume l'imaginaire de ce Hors Temps sublime. Dans le titre suivant, le trio invite le trompettiste Erik Truffaz à s'élever au-dessus des préoccupations terre à terre de la période insolite que nous vivons :     

Co-fondateur du trio mythique Das Kapital fondé en 2001 avec le Danois Hasse Poulsen et l'allemand Daniel Erdmann ; batteur déluré du fameux Supersonic de Thomas de Pourquery, compagnons de jeu de Louis Sclavis, Fred Frith, Vincent Courtois, Élise Caron, Olivier Benoit, Michel Portal, Joëlle Léandre et tant d'autres, Edward Perraud est un des précieux enchanteurs de la musique improvisée. Sur scène il semble toujours vouloir aller au-delà du possible. Un jeu ouvert, libre, à la fois contrôlé et dans l'abandon, habite l'espace de manière intuitive pour nous livrer un condensé de vie. 

Composer une musique à fleur de peau, méta sensuelle, une musique d’amour éternel, infini, un amour que l’on ressent au cœur de la nature et de l’art des humains, sans pour autant toujours en comprendre les sources. Jouer de la musique vivante pour le présent mais aussi pour une « après vie » hors d’atteinte, la malaxer, l’imaginer, la convoquer, la célébrer, nous incarner en médiums, passeurs de ces chants intemporels, hors du temps. Edward Perraud

Edward Perraud, Arnault Cuisinier et Bruno Angelini – Photo de Vignille
Edward Perraud, Arnault Cuisinier et Bruno Angelini – Photo de Vignille

D'emblée l'ambiance du premier morceau Hors Sol nous accapare et nous tient en haleine. Le délicat jeu de balais, la clarté étincelante du piano, le gros son de la contrebasse. On aime ce trio qui cherche sans cesse l'alchimie de la rencontre et la quintessence du geste dans une infinie exploration des timbres et des climats. On aime cette musique libre, lyrique, énigmatique, en apesanteur, ancrée dans un perpétuel aujourd'hui pour appréhender la conscience du monde de demain. 

Puissent ces musiques, maintenant gravées, accompagner les âmes désireuses de se libérer, de voyager et d’aimer.

Hors Temps paraît chez Label Bleu/l’Autre Distribution le 2 avril.

Hors Temps - Edward Perraud
Hors Temps - Edward Perraud