Menu
Écouter le direct

Pharoah Sanders et Floating Points promettent un disque au sommet

Publié lepar Ghislain Chantepie
Pharoah Sanders et Floating Points (Eric Welles-Nyström)
Pharoah Sanders et Floating Points (Eric Welles-Nyström)

Le vénérable saxophoniste rencontre le crack britannique sur un album-concept enregistré avec le London Symphony Orchestra.

L’attente risque d’être longue. En annonçant pour la fin du mois de mars la sortie d’un disque à quatre mains, Pharoah Sanders et Floating Points viennent de lancer un véritable compte à rebours autour d’un album à guetter comme le lait sur le feu. Ce Promises porte certes bien son nom, tant la rencontre entre le vénérable saxophoniste et le génial producteur londonien donne à rêver d’un puzzle parfait entre le jazz méditatif de l’octogénaire et les paysages électroniques exogènes de son cadet.

C’est d’ailleurs un retour inespéré pour l’ancien comparse de John Coltrane et Sun Ra, qui s’était tenu loin des studios depuis bientôt une décennie. Sam Sheperd aka Floating Points poursuit quant à lui son impeccable parcours de maître DJ et producteur visionnaire en récoltant encore les fruits de son passionnant album Crush publié en 2019 chez Ninja Tune.  

De leur projet en commun, on sait simplement qu’il est composé d’une unique piste de 46 minutes découpée en une dizaine de mouvements où devrait respirer l’improvisation. Une séance d’enregistrement a été réalisée à l’été 2020 avec le London Symphony Orchestra afin d’offrir aux compositions de Floating Points et au jeu de Pharoah Sanders l’envergure recherchée.

Nul extrait malheureusement n’est à attendre avant la sortie le 26 mars de ce projet rare patronné par Luaka Bop. Pour patienter, il faudra donc s’en tenir au bref teaser vidéo mis en ligne par le label de David Byrne où les deux musiciens y apparaissent brièvement en studio. On pourra, aussi, jeter un œil à cet hommage poétique narré par la chanteuse Charlotte Dos Santos, une réalisation du Français Aurélien Bernard pour célébrer le 80e anniversaire du grand saxophoniste le mois dernier. 

"En entendant Pharoah jouer sur cette pièce, c’était comme si l’instrument était une extension de son corps, un mégaphone pour son âme.” Floating Points