Menu
Écouter le direct

"Free The Dolphin", le jazz cosmopolite de Maya Dunietz

Publié lepar Catherine Carette
Maya Dunietz - Photo de Dudi Hasson
Maya Dunietz - Photo de Dudi Hasson

La pianiste israélienne et artiste hybride, entendue aux côtés de John Zorn et Cheveu, nous embarque dans un voyage très personnel autour du groove.

L’art de Maya Dunietz prend source dans de multiples énergies qui se nourrissent les unes des autres pour interroger le monde. Avec Free The Dolphin elle mêle jazz en tous genres, blues et musique éthiopienne, inspirations africaines et improvisations débridées sur six compositions originales et une belle reprise du standard Lover Man. Aux côtés du bassiste Barak Mori et du batteur Amir Bresler, la section rythmique de ses rêves précise-t-elle dans un communiqué, elle invite, chacun sur un titre, le trompettiste Avishaï Cohen et le chanteur du groupe français Cheveu.  

Après un précieux travail de réalisation en amont avec le producteur Rejoicer (Stones Throw), Free The Dolphin a été enregistré au studio Raw Tapes.Les nuits précédentes, j’avais écris quelques esquisses de compositions pour le trio, des choses très minimalistes, une mélodie par ici, un groove très simple par là. J’avais délibérément laissé de l’espace pour que Barak et Amir y ajoutent leurs couleurs et c’est exactement ce qu’ils ont fait" précise Maya Dunietz

Le résultat est au-delà de mes espérances, je trouve ça magnifique.

Née en 1981 à Tel Aviv et formée initialement à la musique classique, Maya Dunietz s’est émancipé des carcans imposés par le genre grâce à sa rencontre avec la compositrice et religieuse éthiopienne Emahoy Tsegué-Maryam Guèbrou. Après avoir trier et transcrit de nombreuses partitions entassées dans des vieux sacs d’Ethiopian Air, Maya Dunietz a joué en solo et à travers le monde, les œuvres de celle qui lui a appris à se connaître.  

J’ai enfin découvert la liberté qui était la mienne après des années à me tenir à distance de Beethoven, Brahms ou Chopin - ces écrasantes (et masculines) figures d’autorité.

La musicienne, compositrice, cheffe de chœur Maya Dunietz est aussi plasticienne et créatrice d’installations sonores. Elle travaille sur les liens entre la musique, les arts visuels, la technologie et la philosophie. Ses installations et œuvres sonores ont été présentées au Centre Pompidou, au Palais de Tokyo, à la Biennale de Venise et dans plusieurs centres d’art contemporain et galeries à travers le monde. 

Son album Free The Dolphin est sorti le 7 mai sur Raw Tapes Records :

Maya Dunietz - Free The Dolphin
Maya Dunietz - Free The Dolphin