Menu
Écouter le direct

"Fodder on My Wings" l'album français de Nina Simone réédité

Publié lepar Guillaume Schnee
Nina Simone / Jeff Hochberg / Getty
Nina Simone / Jeff Hochberg / Getty

Installée à Paris, la pianiste et chanteuse y enregistrait en 1982 un de ses albums les plus sombres et introspectifs.

Depuis son premier succès avec I Loves You, Porgy en 1958, jusqu'à son dernier enregistrement A Single Woman en 1993, Nina Simone a enregistré plus de trente albums studios et demeure l'une des plus grandes artistes activistes américaines. Marquée par une vie de souffrances, de violences et de maladie psychologique, la chanteuse s'installe à Paris en 1980, elle se produit dans des clubs de la capitale devant un public clairsemé. Alors que sa carrière est à l'arrêt, le label Carrère lui propose d'enregistrer un album. Quatre ans après Baltimore, Nina Simone va graver dans les studios Davout les treize titres de Fodder on My Wings, une œuvre méconnue et très personnelle rééditée en vinyle le 3 avril par Verve.

Sur cet album introspectif, l'artiste écorchée vive évoque ce qu'elle a de plus intime et de plus sombre en elle. Elle chante sa solitude, improvise sur la mort de son père et se remémore ses séjours, parfois douloureux, au Libéria où elle s'était rendue sur l'invitation de son amie Miriam Makeba, à Trinidad ou en Suisse. Des chansons poignantes et parfois illuminées par les rythmes dansants de musiques africaines et caribéennes comme le Soukous populaire au Libéria ou le calypso originaire de Trinité-et-Tobago. Sur ce trésor oublié, Nina Simone était accompagnée par le bassiste français d'origine malgache Sylvin Marc, le batteur et percussionniste originaire de Côte d'Ivoire Paco Séry et le percussionniste de Dakar Sydney Thaim (Les Négresses Vertes, Voodoo Family, Zaka Percussion...).