Menu
Écouter le direct

Exclu mix : Gilles Peterson

Publié lepar Ghislain Chantepie
Gilles Peterson à Victoria Park (Londres) en août 2011 (Hayley Madden/Redferns)
Gilles Peterson à Victoria Park (Londres) en août 2011 (Hayley Madden/Redferns) ©Getty

L’hyperactif DJ anglais vous offre une plongée dans sa pléiade de pépite jazz, un mix exclusif concocté en association avec le Worldwide Festival.

Mais qu’est ce qui fait donc courir Gilles Peterson ? Voilà maintenant près de 35 ans que ce Londonien natif de Caen arpente la planète, dispensant son groove derrière les platines du monde entier ou au micro de ses émissions de radio à la BBC (ou ailleurs). Actif sur tous les fronts, le parrain de l’acid-jazz a créé en 2006 Brownswood Records, un label sans frontière qui a révélé au fil des ans José James, Ghostpoet ou Dayme Arocena. 

Tombé amoureux de la cité de George Brassens, le parrain de l’acid-jazz a également fondé à Sète le Worldwide Festival, avec pour ambition de faire chaque année de cette réunion de diggers anglais l’un des moments les plus pointus de l’été musical. Alors que ce cocktail de live & clubbing a dû, comme tant d’autres, se saborder en 2020, Gilles Peterson vous offre aujourd’hui un mix exclusif pour patienter jusqu’à la prochaine édition d’ores et déjà programmée du 2 au 10 juillet 2021.

Tracklist :

> andré jaume - darenda
> newtown experience - prem
> claude nougaro - locomotive d’or
> chène noir - le train
> michel grailler / christian escoudé - ribere
> marc steckar / bernard arcadio - félinesquement
> marc steckar / bernard arcadio - kadanse et kantation
> heldon - live in paris with the electric guerrillas untitled b2
> alesia cosmos - anniversaire
> jean françois pauvros - los paranoidos
> jean francois pauvros - gattopardo
> catherine ribeiro + alpes - poême non epique
> henri texier - quand tout s’arrête
> georges locatelli - face a face
> georges locatelli - une fiction
> catharsis - styx
> graeme allwright - give me my coffee hot
> areski - 80 A
> graeme allwright - you who are going too fast
> atarpop 73 & le collectif le temps des cerises - attention l’armée
> georges edouard nouel - chodo
> steve potts - street blues
> ice - suicide
> bertrand renaudin - passage
> quartz - romantic
> francoise joly - night flight
> bernard lubat - dimension